vendredi 19 juin 2009

5 agents libres

Saku Koivu, Alex Tanguay, Alex Kovalev, Tom Kostopoulos et Robert Lang sont agents libres. Lang est, à toute fin pratique, parti (hélas...), ayant affirmé souhaiter jouer pour une équipe qui a des chances de gagner la coupe. Si on le revoit, on ne le saura qu'à la fin de l'été.

Kostopoulos est un joueur qui apporte beaucoup d'intensité et de leadership, un de ces joueurs qui entre 25 et 30 ans savent allier expérience, maturité physique et éthique de travail pour faire d'honnêtes joueurs de fond d'alignement. L'absence totale de talent et le cumul des blessures les rendent souvent marginaux à l'approche de la trentaine. Pas pour faire de la peine à qui que ce soit, mais Tom the Bomb va avoir 30 ans, après avoir compté entre 7 et 9 buts par saison depuis qu'il s'est établi avec Pittsburgh à l'âge de 24 ans. Il vieillit, et même pour un joueur de sa catégorie, il n'est pas particulièrement talentueux.

Donc: Tanguay, Koivu, Kovalev.

Un billet récemment publié (me souviens plus sur quel blogue...) au sujet de Dany Heatley comparait les meilleures saisons des bons marqueurs ayant évolué dans la ligue depuis la fin des années 90. Pour faire une histoire courte: ces joueurs, comme les Kostopoulos de ce monde, connaissent leurs meilleurs moments entre 25 et 30 ans, certains étirant la sauce jusqu'à 32 ans. Après? Déclin, parfois lent (Selanne), parfois rapide (Markus Naslund).

Au cours de la prochaine saison, Tanguay atteint les 30 ans, Koivu 35 et Kovalev 37. Regardons les points accumulés par ces joueurs par heure jouée à 5 contre 5 et 5 contre 4; l'hypothèse généralement acceptée étant que les variations d'une saison à l'autre sont beaucoup plus importantes en avantage numérique qu'à forces égales.



Tanguay jouait avec Iginla en 2006-2007; il a terminé 7ème à l'échelle de la ligue pour les points à 5 contre 5, Daniel Brière ayant été premier avec 65 points. L'année suivante, Tanguay complétait le trio défensif des Flames avec Craig Conroy et Owen Nolan (!). Autre petit détail: Kovalev a, au cours des 13 derniers matchs de la saison 2008-2009, marqué 13 des 32 points qu'il a inscrit au cours de l'année en avantage numérique! Bref, Tanguay est définitivement une coche au-dessus des deux autres en matière de production offensive.

En fait, on voit ici toute la faiblesse du CH: parmi les joueurs ayant disputé au moins 50 match et 10 minutes à forces égales par match (276 joueurs en tout, cumulant en moyenne 1,82 points par heure), Alex Tanguay, meneur chez le Canadien se classe alors 45ème; Koivu 86ème, Lang 124ème, Latendresse 134ème (!) et Kovalev 137ème (!!). Une simple courbe représentant les points/60min des 276 joueurs en question donne ce qui suit:



Ce graphique nous indique deux choses.

Premièrement, Google Spreadsheet produit des graphiques parfaitement abominable lorsque laissé aux mains d'incapables de mon genre. J'aimerais bien y situer les joueurs du Canadien, mais ça sera pour une autre fois.

Deuxièment, sans se forcer à calculer (on laisse ça au baseball, eh?), on constate quand même que la pente s'accentue autour de 2,5 points/60 min; les bons marqueurs sont probablement ceux qui, d'année en année, sont capables de ne pas descendre vraiment en bas de ce point d'inflexion. À ce titre, Tanguay semble capable d'offrir des performances fort honorables en tout temps. Jumelé à une superstar il y a deux ans, il frôlait littéralement le plafond. Dans le cas de Kovalev et Koivu, c'est plutôt une question de savoir ce qu'ils apportent à l'équipe. Disons que parce qu'il est centre, Koivu contribue peut-être plus que Kovalev à ce stade-ci.

Faut-il donc laisser partir l'Artiste et retenir à tout prix Tanguay et tenter de garder Koivu? La production des joueurs varie en fonction de leurs coéquipiers, mais les bons joueurs font produire leurs collègues, et c'est pourquoi on leur allonge l'oseille. Qu'en est-il des trois principaux agents libres du CH? Le site Hockeyanalysis.com nous permet de répondre à cette question en fournissant un outil de comparaison des joueurs en fonction de leurs coéquipiers. Le tableau suivant a été construit à partir des informations qu'on y retrouve:



Comment lire ce tableau:

- Koivu, Tanguay et Kovalev, sont comparés aux 5 attaquants avec lesquels ils ont joué le plus souvent. Pour chaque joueur, on a dans l'ordre: le nombre de minutes jouées ensemble par les deux joueurs concernés (ex: 328min. pour Tanguay et Koivu), ensuite le +/- par 60 minutes pour trois situations différentes: lorsque les deux joueurs sont ensemble sur la glace et ensuite la fiche de chacun lorsqu'il joues sans l'autre. Ainsi, le +/-60 de Koivu est de -0,75 avec Higgins, 0,52 sans Higgins et le +/-60 de Higgins sans Koivu est de 0,51... Ce couple-là ne semble pas avoir survécu au départ de Ryder...

- La colonne "Impact..." est un peu ingrate; il s'agit simplement du résultat obtenu en soustrayant la colonne 3 à la colonne 1.

- Les deux dernières colonnes indiquent la part du temps de glace total (à forces égales) de chaque joueur passé avec l'autre joueur. Bref, Koivu a joé 46% de son temps avec Tanguay, qui lui a passé 62% de son temps avec Koivu.

Ces chiffres montrent que Tanguay fait produire ses coéquipiers, alors que Koivu et Kovalev sont plutôt sur la ligne; leur fiche devient positive lorsqu'ils jouent avec Tanguay et, dans le cas de Kovalev, avec Andrei Kostitsyn (les temps de glace des différents trios se retrouvent ici).

Gainey va certainement tenter de garder Tanguay; brûler un choix de première ronde pour 50 (excellents) matchs, c'est un peu court, et quoi qu'il entre progressivement dans la phase descendante de sa carrière, Tanguay va probablement demeurer fort productif pour au moins 4 ans. Jumelé à de bons joueurs dans la force de l'âge (Andrei Kostitsyn, genre...), il va produire.

Pour Koivu et Kovalev, ça dépend du prix. Je crains la perte de Koivu bien plus que celle de Kovalev. Les centres ne sont pas légion sur le marché des agents libres et on aura déjà à combler la perte de Lang. En fait, outre Tanguay, c'est Lang que je tenterais de signer. J'y reviendrai un autre tantôt, mais voici quand même un avant-goût...


3 commentaires:

Topham a dit…

Allo Olivier,

J'essayerais de faire mes commentaires en francias comme il le faut. Je m'excuse en avance pour l'absence des accents et cedilles.

J'aime bien tes analyses, et je pense que les conclusions que t'as fait selon les calculations sont parfait. Mais, j'ai une probleme avec les conclusions selon M. Tanguay. Et c'est une probleme que j'ai anticiper depuis le temps qu'il a fait son retour. C'est le fait que Tanguay a manquer, presque en son entier la periode ou les Canadiens etait les pires de la ligue, meme au monde.

On pourrait conclure, alors, deux explications:

1) Que les Canadiens ont perdus tous ces matchs parce qu'ils manquaient Alex Tanguay

2) C'etait chanceux pour Tanguay qui lui aussi aurait souffrire d'un declin en production

Comme scientiste, j'hesite de choisir entre les deux parce qu'il y'avait autant de variables (confouding, comme on se dit en anglais). Je sens que le Canadien aurait gagner peut-etre un ou deux matches de plus, et qu'ils auraient marquer quelques buts supplementaires. Mais mon coeur dit que ce n'etait pas le manque du Tanguay qui a precipiter les evenements du mois de fevrier.

Tous ca pour dire, qu'encore, comme c'est toujours le cas, les statistiques doivent etre considere en contexte de ce qu'on avait observer. En ce cas, pour moi, c'est que les trois joueurs n'etait pas aussi different que ca.

Olivier a dit…

Salut Topham.

Primo: ton français n'est certainement pas pire que mon anglais; merci de tes commentaires!

Secundo: C'est la production des années précédentes affichée par Tanguay qui me convainc le plus de ses capacités. À cause de ses performances à Calgary (et des commentaires lus à son sujet au cours des dernières années sur des sites comme battle of alberta), je tends à mettre Tanguay une coche en haut des deux autres, à 5 contre 5 du moins. Il est aussi évident que Koivu et Kovalev ont vu leur production à 5 contre 5 des 3 dernières années affectée par la faiblesse générale de l'équipe dans ces situations.

Tertio: Février... à vue de nez, ce n'est pas tant la production offensive que la performance défensive (ce qui a accentué le passage à vide des gardiens...) qui nous a coulés en Février...

Topham a dit…

C'est vrai que c'etait la defensive. Mais apres un certain temps les joueurs comme Koivu et Kovalev avait eu un aire desinteresse. Je pense que c'etait a cause de match apres match sans aucune chance a gagner.

Mois aussi j'aime Tanguay, et son histoire dans la ligue est une parole tres exigeante. La seule reservation que j'ai avec lui etait qu'il joue en peripherie. Surtout qu'il cree les bonnes chances a marquer a tous les trois "shifts" mais le restant du temps je trouvais qu'il n'etait pas un joueur qui s'interesse beaucoup en faire travailler les defenseurs de les autres equipes et les fatiguer.

En tous cas, le futur de l'equipe serait beaucoup plus des demain matin. Alors, on puet reprendre cette discution la.


Bravo pour ta blogue. J'ai toujours aimer tes commentaires au LIW. Et j'espere encore qu'on pourrait travailler ensemble.

Cheers