lundi 6 septembre 2010

Le cas Picard

Le 31 juillet dernier, Alexandre Picard a signé avec le CH. Le prix ? Un sac de peanuts; 600 000$ s'il fait le grand club, 105 000$ à Hamilton. Picard a 5 saisons pro dans le corps et c'est son troisième contrat. Sa précédente entente, de deux ans, lui garantissait 800 000$ qu'il joue dans la LNH ou la LAH.

Le gars a comme qui dirait pris une drop et on va peut-être assister à ce qui sera sa dernière chance avant un bout de s'établir comme joueur régulier. Je dis bien "peut-être"; Gauthier n'est pas un imbécile et si il tire un chiffre régulier de Picard, ça sera un beau coup. Toujours est-il, le kid a fait du millage. On va regarder ce que hockeydb.com, hockey-reference.com et behindthenet.ca nous disent sur lui...

Commençons par les évidences; né en 85 à Gatineau, 6 pieds 2 pouces 220 livres selon hockeydb, 6-3 215 selon H-R... Yé gros. Mais ça a l'air qu'il est "gros" comme Brisebois était "gros". Personnellement, je m'en sacre. Repêché en 3e ronde par les Flyers, il termine son stage junior avec des saisons de 35 points avec Cap-Breton et 36 points avec Halifax. Les deux équipes sont des puissances de la ligue et Picard y termine premier et deuxième compteur parmi les défenseurs de son équipe. Ben coudon.

En 2005-06, il arrive chez les pros et colle une saison de 33 points en 75 matchs pour les Phantoms de Philly, qui ne sont pas exactement une puissance. Derniers de leur division, leurs 76 points les placent 22e sur 28, 27 sur 28 pour les buts marqués. Picard est 6e marqueur de son équipe, 2e défenseur derrière un certain John Slaney, 33 ans, qui se gâte avec 50 points, deuxième marqueur de l'équipe. Ben coudon. Picard va prendre une tasse de café de 6 matchs avec les Flyers, aucun point.

2006-07, il gradue. 6 matchs avec les Phantoms, 62 avec les Flyers. Les Flyers, cette année-là, sont parfaitement pourris. Hicthkock se fait sacrer dehors après un départ de 1-6-0-1 et Stevens suit avec 21-42-0-11. Philly termine au dernier rang du classement, 26e pour les buts pour, 30e pour les buts contre. La fiche de Picard en pâtit: 3 buts, 22 passes et -19. Grâce à Gabriel Desjardins, Behindthenet.ca commence cette saison-là à nous donner une idée plus chiffrée de ce qui se passe sur la glace. Les données brutes sont ici. On a une meilleure idée de ce que Picard a accompli en regardant comment il s'est classé par rapport à ses coéquipiers. Le tableau suivant présente le rang qu'occupe chaque joueur des Flyers pour les catégories suivantes: le pourcentage de minutes passées sur la glace lors des matchs auxquels ils ont participé, la différence entre les +/- de l'équipe lorsque le joueur est ou non sur la glace, la qualité des adversaires affrontés et des coéquipiers qui ont accompagné chaque joueur.


Les rangs 1-2 sont en vert, 3-4 en jaune, 5-6 en rouge et les autres sans fond. Bref, couleurs=bien, pas de couleur=pas bien et plus ça tire vers le vert mieux c'est. Ok?

Jouant contre une forte opposition avec des joueurs médiocres, Picard a quand même fait belle figure. Sachant que les défenseurs se développent plus lentement que les avants, cette première saison est intéressante.

Mais voilà, les Flyers ne chôment pas et outre Timmonen qui point dans le bas de cette liste, arrivant en fin de saison de Nashville, l'émergence de Coburn et l'arrivée de Jason Smith tasse le jeune Picard qui est en 2007-08 échangé à Tampa Bay au mois de février. Il y disputera 20 matchs, cumulant 3 buts et 3 passes. Tampa, est-il besoin de le rappeler, est en phase de terminer dernier et de repêcher Stamkos. L'équipe est moyenne à l'attaque et franchement merdique en défense, accordant 267 buts. Voici, toujours sur le même mode, ou s'est situé Picard lors de son bref passage à Tampa.



On a, à partir de cette saison-là, deux indicateurs supplémentaires, que j'utilise tout le temps, soit les TVF et les zones de mises en jeu. Comme je rempile simplement sur ce qu'a publié Gabriel, je mets ici les TVF relatifs et le pourcentage de départ en zone défensive.

La dose de mises en jeu en zone défensive qu'on lui sert n'est pas assassine (49% de départs offensifs) mais l'impact est visible sur ses TVF. N'empêche, le kid est appelé à passer la moppe derrière O'Bryen et Janik (!) pendant que Ranger et Boyle mènent la charge. Il est mieux entouré, mais on peut dire que le peu de temps qu'il passe à TB le met en contact avec une job de top-4. Aurait-il tenu le coup pendant toute une saison ? Ça reste à voir. Il part à la fin de l'été pour Ottawa avec Kuba et des choix contre Meszaros.

Il arrive à Ottawa juste à temps pour voir les Sénateurs éffouèrer en dehors des séries, 23es au classement général. Picard y compte 6 buts et 8 passes en 47 matchs. Les Sénateurs ont quand même une défensive assez garnie. Phillips et Volchenkov, bien sûr, mais aussi Kuba, Jason Smith, Brian Lee et Brendan Bell, avec Campoli qui arrive de New York et fait 13 points en 25 matchs. Bref, du monde à la messe et Picard semble un peu tassé dans le coin. Dur à dire en regardant juste le site de TSN, mais il semble définitivement avoir été blessé, manquant notamment les 21 derniers matchs de la saison.


Chris Phillips sait jouer au hockey. Picard, lui, va se retrouver à jouer quand même des minutes significatives, mais pas de grosse fonte à lever non plus. Le carreau jaune et le vert sautent aux yeux, mais en gros, la ligne est pas mal l'inverse de ce qu'on a vu à Tampa Bay et ça, ça nous laisse entrevoir que, peut-être, si on se donne la peine de ne pas le traiter comme un top-4, Picard peut faire quelque chose de valable à forces égales. Peut-être.

Et la saison dernière ? À regarder les notes plutôt vagues de TSN, il semble avoir manqué au moins 16 matchs pour cause de blessures. Outre Phillips, Volchenkov et Kuba, Karlsson s'est établi et Carkner s'est amené pendant l'été. Picard, sur la dernière patte d'un contrat one way et peut-être un peu fragile, a semblé voir le tapis lui glisser sous les pieds.


J'ai l'impression, à regarder ces tableaux, que Picard a été ralenti par les blessures. C'est un job terriblement exigeant que celui de défenseur de la LNH et les jeunes qui montent voient chacune de leurs hésitations se transformer en coup de butoir. Nous fûmes nombreux à nous demander si Gorges arriverait vivant à son 24e anniversaire.

Picard paye probablement en blessures pour son accession rapide à la LNH. Il me semble vraisemblable que, amené rapidement dans le grand cirque par des équipes faibles et inaptes à le protéger, Picard a beaucoup joué contre de bons joueurs et s'est fait allègrement tabasser. Il se peut que le par de Gauthier soit que, comme défenseur de profondeur, il soit possible que Picard monte une autre marche et devienne un véritable défenseur régulier. Le risque est inexistant et il est parfaitement probable que ça paye.

2 commentaires:

LeMatheux a dit…

Tiens, c'est interessant. Puisque j'habite la region d'Ottawa j'ai eu l'experience directe de l'opinion de la presse locale sur Picard, du moins un peu. En remplacement pour blessure, il n'avait pas mal fait du tout. Mais c'est tres, tres fragmentaire. Je demanderai a mon copain qui a les billets de saison.

Je me souviens cependant que c'etait un Puck-Moving Defenseman, ce que confirme sa page sur forecaster... tu ne peux JAMAIS en avoir trop. Meme s'il est sujet aux blessures. J'aime bien mieux avoir un gars qui sait passer la rondelle qu'un gars qui sait nettoyer le devant du net.

Mais, de fait, risque inexistant. Si Gauthier en tire un joueur moindrement capable de jouer dans la LNH, ce sera un vol qualifie. Si Markov ne commence pas la saison ce sera l'occasion parfaite pour l'essayer. Peut-il faire mieux que Hal Gill? J'ose imaginer qu'il serait meilleur en transition alors la chose vaut absolument la peine d'etre essayee. Sans compter qu'il pourra peut-etre jouer a la pointe sur le PP. Une signature plus interessante que je ne croyais de prime abord.

(Et comme Ottawa vient de voler Andre Benoit, qui est meilleur que Gorges et qui peut jouer dans le top 4 sans probleme, ce ne serait qu'un juste retour des choses. ;) )

Vanhouse a dit…

Selon moi Picard vient juste de prendre la place de Carle et/ ou Weber. Sauf si on finit par échanger un de nos foutu vétérans...
En passant j'adore lire des textes de vulgarisation de statistiques qui ne parle pas à travers les chiffres. Bravo.