mardi 8 mars 2011

20996: Montréal 4 Boston 1

C'est un fait qu'à regarder les gars aller aux deux jours, on finit parfois par les prendre pour du bétail. J'ai vu Pacioretty se faire dévisser par Chara en fin de deuxième, je me suis immédiatement dit "Ça n'aurait pas pu être Pouliot?", réaction totalement inappropriée s'il en est une.

Quant à Chara, le gars n'est pas exactement Chris Pronger. On dira ce qu'on voudra, mais je ne vois pas ça autrement que comme un malheureux accident. Même avec "l'historique entre ces deux hommes". Anyway, c'était Bill McCreary qui arbitrait, alors les choses se sont faites correctement: tout le monde au vestiaire, on finira la deuxième dans 20 minutes et Chara out pour le match, 5 minutes de jeu de puissance au CH en prime.

Rendu là, ça met pas mal un terme à toute velléité de freak show.

Sinon, le match était plutôt égal, seulement le CH a servi leur propre médecine aux Bruins: deux buts sur leurs quatre premières chances. Pour citer Benoit Brunet: un vrai match des scieries minatoires.

Scoring Chances for NHL Game Number 20996

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
BOS114:5414313275763740434449734v5
MTL112:591113142031465812374044635v4
MTL111:3981 but2231324655811718404346545v5
BOS17:341314153175761718334046555v5
MTL17:11131331327576811733404446735v5
BOS16:482231324655812340434449735v5
BOS14:192122315557581119224043445v5
BOS13:521314153175761718334046555v5
MTL12:2481 but3132444655811223404955735v5
MTL12:04462231324655811223404449735v5
MTL11:26211120213144672328334055635v5
MTL212:4721 but11142021316711334046555v4
BOS210:381120213144672837404455635v5
BOS26:5813153175761217184044464v5
BOS26:3421223155581228333740734v5
MTL24:5220 but13142031465823334049545v4
MTL23:18111120213144671217184046545v5
MTL22:44211121316775761217184046545v5
BOS22:201314153175762833404655635v5
BOS22:191314153175762833404655635v5
MTL318:422111202131448111124046545v4
BOS312:412031324446811228374054635v5
MTL312:07531314152031442328404344495v5
BOS38:221314152031441228374044635v5
BOS36:40but2231324655811217184046545v5
BOS32:483146535875761718404344465v5
MTL30:20461121223146761117284043555v5


#PlayerEVPPSH
11S. GOMEZ12:52414:41200:0000
13M. CAMMALLERI13:09254:02202:3901
14T. PLEKANEC12:25155:13302:2201
15J. HALPERN11:48150:00002:3301
20J. WISNIEWSKI13:27336:08400:0600
21B. GIONTA13:31424:03201:2701
22P. MARA12:41331:10002:1401
31C. PRICE41:5291110:12407:4303
32T. MOEN12:59430:36003:4301
44R. HAMRLIK13:21433:13100:0600
46A. KOSTITSYN12:52445:46200:0000
53R. WHITE3:19011:13000:0000
55B. SOPEL12:19330:03002:1401
57B. POULIOT6:38010:00000:0000
58D. DESHARNAIS4:31024:52202:4201
67M. PACIORETTY9:03311:21100:0000
75H. GILL15:59250:36005:2302
76P. SUBBAN16:10354:01005:2302
81L. ELLER12:16434:02100:0000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1655410000100
2452320000200
3342410000000
4000000000000
Totals131491140000300




  • Krejci-Horton-Lucic sont un foutu bon trio et ils en ont fait baver à Pleks, Gill et Subban. Ça n'a pas cédé parce qu'au bout du compte les chances de marquer ont été relativement limitées, mais j'ai rarement vu le trio du 14, peu importe sa composition, passer si peu de temps en zone offensive.
  • Traditionnellement, Pleks ramassait Bergeron et Gomez Krejci. C'est quand même contre ce dernier que Gomez et ses sbires ont collé l'essentiel de leurs chances. Du moins jusqu'à ce que Chara fasse le clown.
  • Un job honnête au total, mais deux buts sur deux belles opportunités. Particulièrement aimé le premier, sur lequel Eller est passé à côté d'un cône orange arborant le sigle "McQuaid". Kelly-Ryder-Peverly ne sont pas aussi intéressant que je ne l'aurais crû.
  • Ça n'était pas le genre de match ou on verrait souvent Desharnais, c'est clair. White a fait son gros possible (ça va quand même un peu vite pour lui) et j'ai bien cru que la tête en plomb allait nous sauter un fusible et donner un avantage aux Bruins en troisième, mais ça s'est tassé. La troisième période m'a fait remarquer que Pacioretty n'a pas tant tassé AKost que Pouliot.
  • Adoré Subban. Adoré. Plus précisément, adoré comment il a affronté Lucic et Horton sur leur propre terrain, celui des confrontations physiques derrière le filet (rawr!) et s'en est tiré avec les honneurs. Et, cerise sur le sundae, on a eu un spin-o-rama en fin de match.
  • Bon, Wisniewski avait pris ses pilules. Donc Hamrlik n'a pas eu à rattraper ses passes épaisses dans l'enclave. Sinon, quel plomb. J'ai trouvé Hamrlik plutôt gambadant, en fait. Ça n'est plus de son âge, on a parfois l'impression de regarder une reprise. Mais ça marche. N'empêche que Marchant-Recci-Bergeron sont rapides et le vieux Tchèque a bien échappé Marchant à quelques reprises.
  • Seigneur Jésus Marie Joseph qu'ils sont lents. Et inélégants. Ils se sont fourrés dans le trouble à quelques reprises, mais le trio d'Eller commence à les voir venir. Ils sont d'ailleurs de plus en plus féroces dans leurs replis défensifs.

19 commentaires:

Anonyme a dit…

Ouin...j'ai trouvé ça sordide «live». En te lisant je me suis dis merde, il bon prince Oli, mais à ce point là? Alors j'ai googlé et j'ai repassé la scène de boucherie accidentelle et c'était, comment dire, aussi subtil que Jason Vorhese à Manhattan!
Je fais parti de ceux qui ne s'en vante pas mais qui aiment bien parfois voir les messieurs jouer aux gros bras, mais des coups comme ça, kaliss, même Joel n'en mérite pas!


Érick

Mathieu a dit…

Espérons tous que Paciorretty ait un rétablissement prompt et complet, avec priorité sur le complet plutôt que sur le prompt. Mais les nouvelles ne sont pas trop mauvaises; il est conscient et peut bouger ses extrémités. Reste la commotion cérébrale, parce que personne ne prétendra qu'il n'y en a pas eue. J'espère revoir Paciorretty en septembre. Je ne suis pas sûr de souhaiter le revoir avant; j'espère que personne ne "rushera" dans ce cas.

Sur ce, je dois dire que "pourquoi MaxPac de tous les joueurs" m'a aussi traversé l'esprit. Soupir, on ne se sent pas très fier trois secondes après avoir pondu ça.

Je n'osais pas le dire, mais j'étais enragé jusqu'à ce que je vois la reprise et je crois qu'il s'agit d'un accident. Ou alors Chara a volontairement soulevé MaxPac pour tenter de l'envoyer contre la barre, mais personne n'irait quand même jusque là, et Chara n'est pas du genre à faire ça. Malheureux accident. Sauf que ça casse le party pareil.

N'empêche: un joueur inconscient, le capitaine superstar des Bruins de Boston, une équipe Aspirante à la Coupe Stanley (tm) qui s'adonne en plus à aligner un certain Gregory Campbell. Je pense qu'il va y avoir des gens mécontents après l'audition de discipline.

La théorie des rinces s'applique, mais au minimum, ça nous évitera une autre ronde de bobards sur le Canadien intimidé et incapable de vaincre les Bruins. Il vient d'ailleurs de ganger la série face-à-face, ce qui pourrait même s'avérer utile. On dira qu'avec Thomas dans les buts le résultat aurait été différent, probablement avec raison.

Olivier a dit…

@ Érick: Tu sais ce qui m'a fait pencher du côté de l'accident?

La vitesse à laquelle ça se passe "live". Le CH est en contrôle, mène par 4 buts, les Bruins sont désespérés et frustrés, tentent une ultime pression en fin de deuxième. Chara manque son coup à la bleue du CH, Pacioretty est là et écrase l'accélérateur. Chara *sait* que si le 67 n'arrête pas à sa hauteur, il s'en va sur Rask qui n'arrète rien. Et Pacioretty qui accélère, ça va vite en tabarnak.

Alors Chara, dépassé côté vitesse, tente le tout pour le tout et y va d'une obstruction; le gars ne doit pas passer et c'est toute sa considérable force physique qui est mise à contribution.

Ce jeu-là va tellement vite, des coups comme ça, c'est l'instinct qui embarque.

Mais tu prends juste l'extrait de RDS en Slow Mo, et oui, ça fait tentative de meurtre. J'ai bien cru, jusqu'à ce que le gros plan le montre respirant, que Pacio venait d'y passer, en fait :).

Mais comme a écrit Mathieu: Bruins + Campbell Père sur place + Campbell Fils sur place... Ohlàlà...

Je réitères mes félicitations à McCreary: c'est aussi à cause de lui que ça n'a pas tourné en foire.

@ Mathieu: en deux mots comme en milles, Patrice Bergeron.

Philm a dit…

C'est sûr qu'il est plutôt question d'un accident que d'une tentative de meurtre (le pire c'est qu'on en a tous déjà vu de vraies dans la LNH), mais c'est exactement le genre de coup innutiles qui peuvent être dangereux. La rondelle était était partie et Chara a voulu tasser le jeune dans la bande, pour le punir peut être, et le pire scénario possible est arrivé.

Pas de matière a suspension exemplaire selon moi, mais quand même le genre d'attitude nonchalante par rapport à mise en échec qui me dérange.


Mine de rien la division est à la portée du Canadien. Dommage qu'il ait perdu un de ses meilleurs attaquants pour une cabochonnerie.

Tous mes voeux de rétablissement à Pacioretty. Qu'il ne soit pas pressé de revenir.

Mathieu a dit…

On dira ce qu'on voudra, McCreary a du vécu. Les matches Canadiens-Bruins, il en a vu d'autres. Il sait comment la game foncitonne. Et je pense qu'il était averti serré: pas de foire ce soir.

J'ai trouvé brillant qu'il appelle une instigateur dès la baggarre, ce qui n'arrive pourtant pratiquement jamais. Ça donnait le signal tout de suite "pas de gros bas ce soir ou il vous en coûtera".

Olivier a dit…

C'est vraiment un très bon arbitre. Je l'ai souvent vu agir comme ça, rapidement.

Mathias Brunet est sur le cas de Chara et pousse l'angle de la vengeance personnelle. Hmmm...

Hypnotoad a dit…

La vengeance personnelle? Je crois qu'on a affaire à un autre cas de narratif et du besoin médiatique de trouver des enchaînements qui mènent à une explication des résultats. Un plantage gratuit dans la bande ne veut pas dire que Chara a tout pris en considération en une fraction de seconde.

Anonyme a dit…

Tu sais, j'ai pas répondu en me disant: les pros savent de quoi ils parlent, laisse les causer...puis j'ai fini mon verre et je suis allé me coucher. Pis j'ai pas arrêter de revoir toutes ces fois au cosom où on auraient pu éviter de se rentrer dedans mais qu'un quart de seconde avant l'impact on s'est dit: «enweille donc». Si tu veux mon avis, ça déboulonne ta bravade « ce sont des pros, tous va si vite comme dans trop vite». La vitesse n'est qu'à la mesure de leur talent. ( La vitesse est, ironiquement dans le cas de MP, la mesure de son talent. ) Ils ont eux aussi le petit beeper qui sonnent un quart de seconde avant l'impact. Seulement, ils ne peuvent pas se dire: «au mieux c'est deux bédaines qui claquent, au pire je paie une bière à ma chum 2 fois plus petite que moi et j'endure 15 secondes de remontrances». C'mon, je sais que les médias vont en débattre ad nauseum, mais c'est pas une raison de faire comme si.
L'astie de fraction de seconde dont tout le monde parle, ben Chara il l'a eue et il a décidé de ne pas en profiter.

Pfff

Mathieu a dit…

Yves Boisvert en est à suggérer que la police s'en même. Il apporte quand même un bon point: même si le geste de Chara n'était pas prémédité, il y avait quand même une grande insouciance quand à la possibilité de blesser son vis-à-vis.

Je ne sais pas vraiment quoi en penser. Je veux juste que MaxPac se remette complètement.

Olivier a dit…

En fait, Érick, je relis ce que j'ai écrit et je trouve un peu maladroit de ma part de ne pas avoir énoncé et ensuite insisté sur un point précis: on parle d'une ligue ou l'arbitrage fait en sorte que les gars passent leurs matchs à se piocher dedans comme des malades. Oui, ils ont un beeper, mais il ne beepe pas exactement là où le notre beepe, disons. Et se planter dans la baie vitrée au bout du banc, ça arrive plus qu'une couple de fois par saison. Ce coup-ci, ça a fini en accident de la route.

Mais oui, Chara avait parfaitement le choix, une fois Pacio passé, de le laisser partir. Mais ces gars-là ne sont pas drillés comme ça.

Pour ce qui est des gars de La Presse, je trouve qu'ils y vont fort le café. On en est rendu au cas Bertuzzi?

En tout cas. Ça dit être moi qui est en déni face à la méchanceté du monde :)

Mathieu a dit…

J'ai juste hâte de voir ce que Campbell va nous sortir de son sac. Enfin, je me doute qu'il n'y aura pas grand-chose, voire rien, mais voilà -- est-ce que ce sera parce que Campbell pense réellement qu'il s'agit d'un accident, ou est-ce parce qu'il s'agit du capitaine superstar des Bruins de Boston, une équipe Aspirante à la Coupe Stanley (tm) qui s'adonne en plus à aligner un certain Gregory Campbell qu'il dit "c'était un accident"?

Je pense que ça va jouer.

Je vais être cynique, je crois que si n'importe quel membre du CH donnait ce coup-là, il y aurait sérieuse suspension à coup sûr. Mon absence de foi dans toute cette démarche est rendu là.

Vanhouse a dit…

Chara savait que c'était Pacciorrety, il savait qu'il s'en allait sur cette section de la rampe, il voulait lui faire mal. C'est sûr.
Le coup était chien et surtout Chara est très fort.
Sauf que personne de sensé voudrait envoyer un gars sur une civière comme hier.

Ceci dit, ce n'est pas la première fois qu'un joueur de hockey agit sans réellement réfléchir aux conséquences.

Ce qui est terrible dans tout ça, c'est de voir à quel point tout est "permis" sur une patinoire.

Il sera suspendu...pour la forme.
Il y a un énorme problème au niveau des sanctions dans la NHL. (ce n'est pas nouveau)

En espérant revoir Pacciorrety sur la glace en forme l'an prochain.

Olivier a dit…

@Érick: Tu sais, j'y repenses au cossom, et ça m'est arrivé d'accoter des gars dans le mur, pas parce que je voulais les plaquer, mais parce que je ne voulais pas me faire déborder; tu veux pas que le gars passes, mais il est plus rapide que toi alors tu appuies juste un peu trop et *Plonk*. Sammy et le Garnd PO sont passés par là, entre autres. Pas toi, bien sûr, t'est trop véloce...

J'ai peut-être fait un peu de projection?

Je vais essayer de sortir quelque chose de plus sensé sur tout ça ce soir, mais je tiens à souligner un détail: j'ai écrit la première partie de mon billet (jusqu'à la phrase "Rendu là, ça met pas mal un terme à toute velléité de freak show") entre la deuxième et la troisième période. Et comme d'habitude, j'ai écrit mon billet sans rien lire ou écouter sur la suite du match. Ajoutez à ça que je n'écoutes jamais les entractes et que je ne prête que rarement attention aux descriptions (j'ai trouvé le "scieries minatoires" pas mal, quand même), ma réaction était à chaud, mais *vraiment* à chaud, c'est à dire exempte de l'influence du tourbillon des slow-mo sur youtube et des 1000 messages sur 300 blogues.

Au-delà du spectaculaire du geste, il y a quelque chose à dire sur le fait que les journalistes de La Presse étaient sur Twitter à 2h00 du matin pour parler de ça. Je peux vous garantir qu'Yves Boisvert ne fera pas ça pour le budget provincial.

Ce qui n'enlève rien à l'intérêt de ses remarques, bien entendu.

Mathieu a dit…

Chara ne reçoit aucune discipline supplémentaire. Ce qui est parfaitement, complètement, absolument, ridicule.

Mais est-ce que quelqu'un avait encore la moindre parcelle de foi dans ce système? En bas d'une flagrante tentative de meurtre il était évident que Chara allait s'en tirer sans grand dommage. Un peu surpris qu'il ne lui ait pas donné un deux matches pour l'apparence quand même, mais bon, on savait qu'ils sont tatas rare.

Subitement, l'idée de M. Boisvert commence à avoir l'air d'avoir du bon.

Olivier a dit…

Ça ne me surprend pas. Et pas parce que je suis cynique.

Tout ce qu'on peut trouver comme fondement philosophique (c'est mince, je sais) dans la discipline du jeu telle que vue par la LNH pointe vers une absence de sanctions.

Alors je me répète: c'était un malheureux accident. Tout, dans ce que la LNH a installé comme conditions de jeu à travers les glissements successifs imposés à l'arbitrage depuis le lock-out, tout pointe vers l'accentuation de scènes comme ça. Ce coup-ci, les dés ont désigné Pacioretty et Chara.

Oui oui oui, je viens bel et bien d'écrire ça :).

Mathieu a dit…

Ton fondement philosophique n'altère en rien l'absurdité complète de la décision. Chara vient de littéralement casser le cou d'un adversaire et s'en tire sans discipline.

J'ai peur que cette histoire risque de finir encore plus mal qu'elle n'en est déjà. Je ne pense pas que le Canadien est revanchard, en fait j'espère que non, mais là...

Et en plus, la prochaine fois que Chara pète la tête d'un adversaire, eh bien, on ne peut pas lui donner de suspension car il n'est pas récidiviste, n'est-ce pas?

Olivier a dit…

Ça n'est pas absurde, selon moi.

Je le répète: c'est le résultat de ce que la LNH fait, depuis plusieurs années maintenant, du livre des règlements.

Pacioretty, à la limite, doit se compter chanceux de ne pas être le premier à mourir sur la glace.

Mathieu a dit…

Oui, ça fait longtemps que la LNH aurait dû faire quelque chose pour enrayer ce problème et fait la chose contraire.

Selon moi, le fait que la décision soit constante avec l'absurdité de leur démarche depuis quelques années n'en rend pas moins la décision absurde.

Simon Lamarche a dit…

L'argument comme quoi cet endroit-là est différent du reste de la patinoire est un peu étrange pour moi. C'est vrai que si ça s'était produit ailleurs, le résultat n'aurait pas été le même. Mais c'était là et il le savait. Il pousse le haut du corps pour le passer l'autre bord du banc (pas pour le tuer, pas pour le planter dans le poteau). Ça ressemble à une tentative de faire mal (plus mal que nécessaire lors d'une interférence "normale") qui vire en blessure. Me semble qu'il devrait y avoir un règlement pour ça, ils devraient en faire un en tout cas s'il n'y en a pas...

Si je prends la tête d'un joueur adverse et que je la swing vers le sol mais que j'arrête mon swing à 3 pieds du sol, c'est correct partout sur la glace, pas de contact avec rien... sauf autour du filet: là, c'est un coup de barre de métal que je viens de lui donner.

Il y a des règlements spéciaux à plusieurs endroits sur la glace (ex: boarding: c'est flou c'est où cette zone et le règlement est appliqué quand même).

Il n'y a pas de précédent mais il devrait y en avoir un. Peu importe ce qui se passe ce coup-ci, je serais pour un règlement qui demande aux joueurs de ne pas essayer de se passer par dessus le banc. Que ce soit un coup comme ça ou ben un gars qui culbute et qui envoie son patin dans l'oeil de quelqu'un, c'est une zone dangereuse.