samedi 12 mars 2011

21023: Montréal 3 Pittsburgh 0

Ça fait depuis le mois de novembre qu'ils étaient incapables d'acheter un but à forces égales, mais depuis le quel mois de Mars est arrivé, zou!

Après le but de Moen, ils n'ont tenté que 14 tirs vers le filet, ce qui ne les a pas empêchés de jouer une 3e période défensivement presque parfaite. Une seule chance à forces égales et une autre en désavantage en fin de période. Beaucoup de tirs bloqués, par contre. Mais ça marchait, alors...


Scoring Chances for NHL Game Number 21023

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
PIT119:4611213132757629152429585v5
MTL119:1814 but11132021314449152429585v5
MTL116:532111202131324429152429585v5
PIT114:5620314446538156101829725v5
MTL113:252111212231326829152429585v5
MTL18:498113142031445347101829725v5
PIT18:1031465775768156111429485v5
PIT14:2911213132757656101829725v5
MTL219:3932 but11202131324429152429585v5
PIT218:5420314446538156101829725v5
PIT215:4313153175761014182958724v5
PIT213:521120213144464792425295v5
MTL213:1113 but13141520314447111727295v5
PIT211:511122314653681561518725v5
PIT210:291314153175761471114485v5
MTL29:51811114202131811479275v4
PIT27:341113212231441561518255v5
PIT27:0311213132757612101858725v5
MTL26:225731575875769412101858725v5
MTL23:352011142021318114711275v4
MTL22:251313314446587612915585v4
MTL22:245813314446587612915585v4
PIT21:151422313275110141858724v5
MTL20:0613132131446817111548584v5
MTL38:21812031444653811471018725v5
PIT35:371320314453811451018725v5
MTL35:01573146575875761451025725v5
PIT31:501431327576110141858724v5


#PlayerEVPPSH
11S. GOMEZ14:58461:56201:0800
13M. CAMMALLERI14:07332:11201:4311
14T. PLEKANEC12:47212:44202:2002
15J. HALPERN12:45110:00001:1601
20J. WISNIEWSKI18:29642:06200:0000
21B. GIONTA14:17452:04202:1710
22P. MARA12:14120:00002:1701
31C. PRICE50:079114:00405:5313
32T. MOEN13:01330:00002:2202
44R. HAMRLIK20:33651:16202:2610
46A. KOSTITSYN13:50251:56200:0000
53R. WHITE14:40240:00000:0000
57B. POULIOT8:43210:00000:0000
58D. DESHARNAIS9:25201:56200:4200
68Y. WEBER13:30110:00001:5410
75H. GILL17:22250:00003:2703
76P. SUBBAN18:06251:54201:4002
81L. ELLER12:42141:57200:0000
94T. PYATT9:06100:00000:0000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1444400000000
2883640001200
3222100000100
4000000000000
Totals141491140001300



  • Pleks a gardé ça simple, une fois le premier but mis. C'était contre le gros Staal, qui n'avait pas l'air de son grand frère. Cammalleri a dirigé le jeu un peu plus; le fait de compter sur Pleks et Halpern en zone défensive lui permet de rester dans son coin et d'attendre les passes. C'est là ou Halpern aide vraiment, je trouve; il décharge Pleks sur les mises et joue bien le repli défensif, ce qui laisse les deux autres essayer des choses. Mais ça demeure un trio parcimonieux. Pleks est en train de prendre ses aises à la pointe sur le jeu de puissance, en plus.
  • J'ai été surpris de voir Gomez terminer aussi profond aux tirs et aux chances, parce qu'ils ont quand même généré quelques trucs pertinents. Mais c'est un fait qu'ils se sont totalement enterrés dans leur zone après le but de Moen. Ils ont donc laissé quelques plumes au passage, mais rien pour contrer le fait qu'ils ont été efficaces. Pouliot ne reviendra pas dans le top-6, point final.
  • Le trio d'Eller n'a toujours pas trouvé son rythme. Faut rester patient, surtout si White est le 3e homme. Akost peut faire un tas de trucs, mais il n'a pas nécessairement les mains les plus sûres... On met tout ça ensemble, et ça prend encore pas mal l'eau. Patience. 
  • Desharnais et Pyatt vont bien ensemble. Pyatt a de la vitesse et un sens du jeu certain, ce qui en fait un appui précieux pour le #58, qui a bien failli en coller un autre en avantage numérique.
  • Subban et Gill ont fait le dos rond en attendant la fin du match. Ça donne une drôle de ligne statistique encore ici, mais l'idée était de la jouer sans risques. Donc, du tir bloqué au menu.
  • Wiz avait encore l'air sur l'acide, mais lui et Hamrlik n'ont pas traîné souvent en fond de zone. Hamrlik avait des envies de brutalité ce soir...
  • C'était drôle de vois Mara protéger Weber de Cooke, joueur salaud et peureux s'il en est un. Sinon, Weber était paniqueux, après dieu sais combien de temps sur le banc. Je préfère le voir là à Sopel, quand même.

Aucun commentaire: