jeudi 28 avril 2011

30137: Tabarnak.

Dame chance les a un peu aidés en début de série; marquer le premier but dans les 3 minutes, ça aide, surtout si Chara n'est pas là. Rendus à Montréal, ils ont eu l'avantage et j'ai bien cru que ça y était. Mais non, Thomas, les faux bonds... Et, rendus au 6e match, les blessures, encore les hosties de blessures.

On prend souvent les blessures pour ce qu'elles nous présentent d'emblée, l'absence d'un joueur d'importance (les piochons, tout le monde s'en crisse). Plus subtilement, c'est leur effet cumulatif qui grève les bonnes équipes. Wisniewski, dans les minutes de Gorges, hésite un peu trop souvent en zone défensive, se fait cogner, tombe à son tour, idem pour Halpern en zone offensive aux côtés de Plekanec, etc etc etc. Si les bons joueurs ne reviennent pas rapidement, s'ils ne sont pas immédiatement remplacés par des recrues capables de manger des minutes dures, ça vire en eau de boudin. Imaginez, Subban, Pacioretty qui revenais, Desharnais qui semblais rendu à l'aile de Gomez... Calvaire, c'est passé à un cheveu.

Mais ne me parlez pas de Sopel.

Pour les deux derniers matchs, on sera tentés de dire que c'était égal jusqu'au bout, mais c'est faut voir qui s'est fait planter pour se raviser. Ce n'est que parce que Price est manifestement en train de devenir un des meilleurs gardiens de la ligue (sinon *le* meilleur) qu'on a eu un match. Parce qu'en dehors du demi-cercle bleu rares sont ceux qui ne se sont pas effondrés. Cette excellente (j'insiste) équipe était arrivée au bout de ses considérables ressources. Et encore, un but chanceux, Pacioretty de retour et on aurait emmerdé Washington pour la peine.

L'édition 2009-10 était cute. L'édition 2010-11 était remarquable. La cuvée 2011-12, je n'en doute pas un instant, dépassera l'actuelle de la tête et des épaules. La reconstruction, amorcée à l'été 2009, est terminée.

Scoring Chances for NHL Game Number 30137

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
EAS118:471314314675762330334449735v5
EAS116:43611132131552021283037555v5
EAS116:31but1113202131442128303755635v5
EAS116:04614313246551718303344465v5
EAS114:491520314452811223304954735v5
EAS114:27but1113213175762128303755635v5
EAS114:021314314446751718303344465v5
MTL110:1268 but11133144466811203033555v4
MTL12:431114314446527620213055635v4
EAS11:3914314452682830333744494v5
EAS11:3714314452682830333744494v5
EAS10:256153132551217304446734v5
MTL219:41211120213132442128303755635v5
MTL214:1314 but6143132552830333744494v5
MTL212:01151520314452812330334449735v5
EAS211:101314203144462830333744635v5
EAS211:051314203144462830333744635v5
EAS26:011120313244461120212230445v5
MTL25:28151531527576811217183046545v5
MTL318:27811531527576811217283046545v5
EAS317:261121313275761718303344465v5
MTL311:59211120213132442128303755635v5
EAS310:17but1120213132442123304449735v5
EAS39:541120213132442128303755635v5
EAS39:181520314452811228303754635v5
EAS38:421314314675761718303344465v5
EAS37:52611213132682123304955735v5
EAS37:281520315276812130375563735v5
MTL36:34131314203146762830334654635v5
EAS34:161314203144462128303755635v5
MTL31:5976 but13142021317611212330555v4
EAS30:141314153175762330334449735v5
MTL419:38461113213175762128303755635v5
MTL417:33461314213175761718303344465v5
EAS414:18tabarnak.1520314452811228303754635v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK15:20030:00001:5211
11S. GOMEZ18:13381:26100:0000
13M. CAMMALLERI18:523104:05200:0000
14T. PLEKANEC18:06284:38202:1312
15J. HALPERN18:06350:00001:4401
20J. WISNIEWSKI21:304114:59100:0000
21B. GIONTA17:50473:35100:5600
31C. PRICE54:428206:04303:5713
32T. MOEN15:03260:02002:3011
44R. HAMRLIK21:533111:51200:3102
46A. KOSTITSYN17:06182:29200:0000
52M. DARCHE15:52341:57100:3102
53R. WHITE3:32000:00000:0000
55B. SOPEL12:40020:00001:5911
68Y. WEBER7:26010:48100:3102
75H. GILL15:35460:02001:3400
76P. SUBBAN18:49564:28201:2700
81L. ELLER15:55340:00000:0000
94T. PYATT3:21000:00000:0000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
12100720000300
2433300001000
3493910000000
4212100000000
Totals122382030001300




  • Avantage de la patinoire aidant, Julien a pu mettre Chara sur le cas de Plekanec toute la soirée. Kostitsyn devait être particulièrement écoeuré; pour une mise en échec à peu près réussie, 5, 10 fois le gars donnait l'impression de se tirer dans un mur de brique. Krejci en première et en troisième, Bergeron en deuxième et en quatrième, dans les deux cas le premier trio du CH a terminé dans le trou solide. Quelques beaux élans en fin de troisième, mais Pleks n'est pas Crosby.
  • Gomez a passé le match contre Bergeron et il a presque fait jeu égal aux chances et aux tirs, tout en prenant (et perdant) une solide dose de mises en zone défensive. Mais voilà, -1 pareil. Au total, Gomez n'a pas réussi à tenir avec constance contre Bergeron et c'est probablement par là que la série s'est jouée.
  • Martin s'est appuyé de façon outrancière sur ses deux premiers trios. Sachant qu'Eller avait une épaule en charpie et, de manière plus générale, est une verte recrue, ça se comprend. Mais la verte recrue (et les deux vieux qui l'épaulaient) a du pic et la progression du temps de glace d'Eller tout au long du match est impressionnante. Peverley et Campbell comme adversaires en première, Peverley et Krejci en deuxième, Bergeron et Peverley en troisième. On appelle ça monter les marches. C'est un pur coup de tête, mais je collerais Desharnais à l'aile d'Eller dès le camp d'entraînement. Pour ce qui est de Darche et Halpern; les vieux ont fait ce qu'ils ont pu, mais Darche reste limité et Halpern... Mon dieu, ça fait quoi, deux commotions cérébrales depuis le mois de février? À 600k, je le reprends pareil, mais ça me fait mal au coeur, de regarder des joueurs manger des coups comme ça. M'enfin, vivre par l'épée, périr par l'épée, et toutes ces choses...
  • Pyatt, White et Weber sont, comme trio, de purs bouches-trou. Weber a pris quelques chiffres en défensive en troisième. Il n'avait pas l'air totalement fou. À croire qu'il a déjà joué à cette position!
  • Gill et Subban auront accompli un job colossal jusqu'à la fin.
  • Wisniewsky et Hamrlik avaient l'air de souffrir mille morts. Bergeron les a dévorés tout rond. Ick.
  • Jamais je ne comprendrai ce que Sopel câlissait là. Jamais. Et Spacek est manifestement revenu plus tôt que tard de sa blessure. Oh well.

mercredi 27 avril 2011

Jouer aux échecs

Par paresse, j'ai omis le tableau des temps de glace par période pour le match d'hier soir. Péché cardinal.

Admirez l'affaire:


  • Cammalleri a passé l'essentiel de la première période sur la patinoire, on dirait...
  • Plekanec a, en général, joué contre un peu tout le monde au cours des deux premières périodes avant de prendre charge de Krejci/Horton/Paillé en troisième.
  • Ça m'avait complètement échappé, mais Martin a benché AKost en deuxième (suite à sa pénalité en fin de première). Je trouve ça un peu stupide, mais bon c'est lui le pro, eh?
  • Gomez a pris Krejci en deuxième, Peverley/Bergeron en première et troisième. Jacques a fait son cute; quand Gomez et Gionta jouaient contre Peverley (3e trio des Bruins), Darche était à l'aile gauche. Contre Bergeron? Moen. Ça a duré tout le match. On est très loin du roulement de trios 1-2-3-4 du mois de janvier.
  • Les boys de RDS aiment beaucoup la 4e ligne des Bruins... Les gars ont pourtant été complètement ignorés par Julien en 2e et 3e, Thornton servant essentiellement à s'asseoir au banc des pénalités pour la majeure de Lucic et le trop-d'hommes-sur-la-patinoire. Des cônes orange avec des barbes.
  • Nos cônes orange à nous ne sont même pas assez vieux pour avoir des barbes. M'enfin. Semble qu'en fait Halpern et Eller, en troisième, prenaient parfois la place de Gomez et Gionta contre Peverley.
Ben voilà. Érick avait raison, y'avait pas mal de stuff là, finalement.

mardi 26 avril 2011

30136: Boston 1 Montréal 2

Blogger me signale que le présent billet est le 300e publié sur ce blogue. Ça aurait été dommage de faire ça sur une défaite.

La victoire, par contre, a été old school au possible: outrancièrement dominés à forces égales (6 chances en 45 minutes?!), massés devant Price à regarder les Bruins tourner le long des bandes... Inélégant au possible, mais quelques pénalités stupides et quelques pénalités malchanceuses des Bruins (deux 5 contre 3 de 2 minutes?! Sur une puck dans la foule et un bâton brisé?!) ont compensé pour un alignement décimé.

C'est comme ça que la chance se manifeste pour cette équipe... Ben coudon.

Scoring Chances for NHL Game Number 30136

TeamPeriodTimeNoteEASOpponent
BOS117:402231535568942330334449735v5
BOS117:392231535568942330334449735v5
BOS116:43611132131441121223055635v5
EAS111:23141415314675761718303344465v5
EAS110:1214111314213176303337555v3
EAS19:5413 but111314213176303337555v3
EAS18:57461415313244462330334449555v5
BOS17:56613141531442128303755635v5
EAS14:59811531324476811718303344465v5
BOS219:14but61314314412233044494v4
BOS217:241322314655812128303744635v5
EAS215:3821611213144521718303344465v5
EAS215:3744611213144521718303344465v5
EAS215:112113142131687630333744635v4
EAS214:5276111314213176113033445v3
EAS214:1413111314213176113033445v3
EAS214:1311111314213176113033445v3
EAS214:1321 but111314213176113033445v3
EAS213:322113142131687621233049555v4
EAS211:452113142131687621233049555v4
EAS210:464611314446527630333744635v4
BOS27:5414313275761218303744464v5
BOS27:241322314455941830374446555v5
BOS25:046143132551218303346494v5
BOS23:34613143144461121233054635v5
EAS22:1714131431757612303346734v4
BOS22:00131431757612303346634v4
BOS21:59131431757612303346634v4
BOS20:531121223132441118203033445v5
BOS319:28614213132442128303755635v5
BOS318:371314314675761820303344465v5
BOS38:141431324675761820213049555v5
BOS33:351113212231552330334449735v5
BOS32:086113144465230334446495v4


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK14:29250:45011:1701
11S. GOMEZ15:08233:00110:0000
13M. CAMMALLERI18:381104:17300:1400
14T. PLEKANEC15:32384:37302:5402
15J. HALPERN12:21310:15001:2700
21B. GIONTA16:34244:33301:2700
22P. MARA11:23061:34000:1400
31C. PRICE45:446157:37414:3502
32T. MOEN12:28230:16002:5402
44R. HAMRLIK19:14472:51110:0000
46A. KOSTITSYN11:55243:04110:0000
52M. DARCHE9:53202:43110:0000
53R. WHITE2:32020:00000:0000
55B. SOPEL12:44050:03001:4701
68Y. WEBER2:13024:28300:0000
75H. GILL17:34240:16002:4801
76P. SUBBAN16:35345:25403:0401
81L. ELLER9:26110:00000:0000
94T. PYATT6:36030:00000:1400


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1543400200000
21193740400200
3050401000000
4000000000000
Totals161861541600200



  • La première étoile du match a terminé +1/-10 aux chances de marquer. Ça en dit long, très long sur ce que ce match. Plekanec et Cammalleri m'ont semblé renoncer au jeu de possession qui est le leur pour se concentrer sur la protection de l'enclave. En plus, Andrei, s'il m'a semblé dangereux tout au long du match, était aussi plutôt émoussé dans ses actions. Tout ça, selon moi, est largement imputable au fait que l'ostie de Zdeno Chara a tiré un match monumental. Le jeu de position est un art difficile à maîtriser, plus encore pour ces défenseurs qui manquent de mobilité. Chara a érigé la chose en science. La pénalité d'AKost en deuxième est largement imputable à un mouvement impromptu de Chara en zone défensive qui a forcé AKost à le contourner par le fond de la zone avant d'amorcer son repli; c'est sur se repli qu'il a, pour compenser son retard sur le porteur du disque, choisi d'accrocher celui-ci par deux fois. Chara est une brute, dont les agissements sont hélas cautionnés par la ligue. Je dis hélas parce que la LNH fait du hockey contemporain un véritable hachoir à viande, mais aussi parce qu'elle empêche les partisans du CH que nous sommes de pleinement apprécier l'extraordinaire joueur de hockey qu'est Chara. Plus que tout autre joueur (on l'a vu dans le deuxième match), il est la colonne vertébrale de ce club.
  • Gomez, vu les circonstances, a disputé un match remarquable; "low event", et contre Bergeron en plus. Il ne serait donc pas tant blessé qu'erratique? Oh well...
  • Eller a l'épaule en compote. Oh joie. Halpern, par contre, est étincelant (dans la mesure où un centre/ailier défensif de 34 ans peut l'être). White, Darche, Pyatt et Weber se sont contentés de jouer les faire-valoir, Martin ayant joué son match avec 9 attaquants.
  • Subban et Gill ont eu un répit, Lucic aidant. Martin a joué de chance, Julien se contentant de boucher le trou laissé par Lucic avec Paillé au lieu jouer avec les éléments de ses trios 2 et 3 (une erreur, selon moi, mais qu'est-ce que j'en sais). Reste qu'à 7 chances contre et aucune pour, c'était rouler les dés.
  • Spacek est rouillé, on dirait. L'intelligence du jeu est là: sa compréhension du territoire défensif est à des milles de Wisniewski, mais il est lent et, probablement, maintenant sur les relents de commotion cérébrale. Oy. Les deux vieux Tchèques se sont fait allumer comme des lampions, mais surtout par ceux qui n'étaient pas leur responsabilité première. Pas toujours facile de sortir de la glace à temps en fin de chiffre.
  • Sopel et Mara... Je ne m'attendais à rien, je serrais les dents sitôt que je les voyais en zone défensive, mais Mara n'a pas pris de pénalité épaisse, Sopel a survécu, on a gagné. Rendus là, les chiffres ne servent plus à grand-chose; on espère et on attend le résultat, c'est tout.

dimanche 24 avril 2011

30135: Montréal 1 Boston 2

Quel match, 24-23 aux chances à forces égales, un seul but accordé par Thomas et deux par Price. Méchant duel de gardiens. Un match difficile à analyser parce que les deux entraîneurs se sont joués dans le dos tout au long de la partie. Julien a jonglé avec ses trios pour une bonne part de la première période avant de revenir à ses compositions initiales, alors que Martin s'est plutôt mis à brasser la soupe après le but des Bruins. Et à travers tout ça, les confrontations n'ont cessé de bouger.

Plus qu'un duel de gardiens, une vraie partie d'échec. Rendu en 5e période, forcément quelqu'un devait gagner. Simplement dommage que ce soit la grosse torche à Horton qui l'ait fait. Lucic, je veux bien, mais Horton? Cruel destin que le nôtre.

Scoring Chances for NHL Game Number 30135

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL119:06321531327576811218304446635v5
EAS117:131314203144462830333744635v5
MTL113:22521121315275761718303344465v5
MTL113:17111121315275761721303746555v5
EAS113:071121315275761721303746555v5
MTL111:59141314314655752330334449735v5
MTL110:25442031445358942128303755635v5
EAS19:241121315275761718303344465v5
MTL18:59131314203144461217304954735v5
MTL18:39131314314675761217304954735v5
EAS13:2514313275761217303337464v5
EAS219:141314203144462830333744635v5
MTL212:16943144535558941223304955735v5
EAS211:281121313244552130495563735v5
MTL29:04141314314675761112202230545v5
MTL25:1753631535876941217183046545v5
EAS23:381314203144461718303344465v5
EAS21:42611315355942123304955735v5
MTL319:3721112131447623303344494v4
EAS319:2461121314423303349554v4
EAS318:311314314675762128303755635v5
EAS317:021120213144521120212230555v5
EAS316:211121314452552330334449735v5
EAS315:381314314675762830333744635v5
EAS315:28but1314314675761228303754635v5
MTL313:2513613143144462123304955735v5
MTL312:4221611132131442128303755635v5
MTL39:0752615314452811217183046545v5
EAS37:13611213144582123303755735v5
MTL36:24461314314675761718303344465v5
MTL36:23461314314675761718303344465v5
MTL36:0615 but1531527576811112233046545v5
MTL35:4181615315255811718213046555v5
EAS35:081431465275761718303344465v5
MTL30:42211121315875762123304955735v5
EAS418:341121315275762123304955735v5
EAS414:16615314452811217183046545v5
MTL410:3958615315255811718213046555v5
MTL47:28811121315875761718213046555v5
EAS46:31615314452812830333744635v5
MTL46:21131314314446762830333744635v5
EAS43:491531527576811718213044465v5
EAS43:481531527576811718213044465v5
EAS41:36613143146752128303755635v5
MTL519:01521531527576811730333744465v5
EAS515:13615315255811223304954735v5
MTL514:26211120213132442128303755635v5


#PlayerEVPPSH
6J. SPACEK17:22670:44000:2900
11S. GOMEZ17:53790:57000:0000
13M. CAMMALLERI21:35972:34000:5900
14T. PLEKANEC18:15882:05001:5201
15J. HALPERN15:32650:10001:0100
20J. WISNIEWSKI10:49341:57000:0000
21B. GIONTA18:21781:48000:0400
31C. PRICE58:5224222:55002:5501
32T. MOEN10:12210:00000:5501
44R. HAMRLIK24:089100:48000:0400
46A. KOSTITSYN19:17880:48000:0000
52M. DARCHE12:457110:00000:0000
53R. WHITE7:14310:00000:0000
55B. SOPEL12:58440:02000:5900
58D. DESHARNAIS11:12510:21000:0000
75H. GILL26:2812100:14001:5201
76P. SUBBAN26:351492:05002:2601
81L. ELLER14:27650:02000:0000
94T. PYATT8:00310:00000:5900


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1747300000100
2343400000000
3989800000000
4363600000000
Totals2222242200000100




Avant les textes, un autre tableau, qui indique le temps de glace par période à forces égales. On voit à quel point les deux entraîneurs ont joué avec les confrontations tout au long du match (les temps sont en secondes). Sais pas pourquoi je n'ai pas pensé faire ça avant, c'est diablement instructif. Un peu long, par contre...


  • Plekanec, sur la glace pour les deux buts des Bruins. C'est bien pour dire. Bergeron l'a coincé en première moitié de troisième (dont deux chances sur le but de Marchand), mais outre ça... Fallait que ça tombe sur eux.
  • À l'oeil, j'ai trouvé Gomez affreux. Blessé? Je l’ignore. Mais le fait est que Julien s'est désintéressé de lui à partir de la deuxième période. Après l'avoir mis contre Krejci en première, c'est principalement Peverley qui lui a fait face, laissant un peu d'air au #11. Au total, ça m'inquiète. Gomez est supposé être capable de tenir Krejci mais ne le fait pas. L'ajout de Desharnais en troisième m'a semblé vraiment prometteur, mais je ne sais pas si on reverra ça d'ici la fin de la série.
  • Si Desharnais s'est retrouvé avec Gomez en fin de troisième et parfois en quatrième période, c'est que Martin a coupé son banc en même temps que Julien. Pyatt, Moen et White on disparu de la circulation en fin de 3e et ne sont réapparus qu'en 5e, si peu.
  • Ça laissait donc Desharnais à gauche de Gomez et Darche avec Eller et Halpern. Bien aimé ces combinaisons, mais, pour le prochain match, ça nous laisse à court d'un joueur de centre. Martin est d'ailleurs revenu à ses 4 trios en 5e période et Moen a failli donner le but de la victoire à Gionta.
  • Subban a joué 40 minutes. Je ne sais pas trop quoi dire d'autre. Gill doit encore être en train de reprendre son souffle.
  • Wisniewski blessé, on a revu les deux vieux Tchèques ensemble. J'en pleurais de joie.
  • Je n'ai juste pas envie de parler de Sopel.