vendredi 30 décembre 2011

20545: Montréal 3 Tampa Bay 4

Curieux match. Je pense qu'il ne faut pas chercher trop fort à faire du sens des confrontations. De toute évidence, Cunneyworth roulait ses trios 1-2-3-4 et Boucher semblait surtout chercher à mettre Stamkos, Saint-Louis, Malone, Downie et Lecavalier le plus souvent possible sur la glace; seul Lecavalier a joué moins de 17 minutes à forces égales hier soir.

Pareillement avec les défenseurs, Boucher semblait encore ici chercher à donner un maximum de glace à Brewer et Kubina, Gervais et Bergeron en appui.

Curieux match aussi dans la mesure où le Lightning a totalement concédé la zone et tenté de bloquer au maximum les chances de marquer. Ça a pas mal fonctionné, ils n'ont accordé que 11 chances à forces égales. Ayant collé 3 buts sur 7 chances et créé l'égalité, Tampa a ouvert le jeu en milieu de troisième. 4 chances en 3 minutes, un but, merci bonsoir.

Scoring Chances for NHL Game Number 20545

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL118:4274315167727475212132632915v5
TBL116:18but142631324676912133247915v5
TBL114:081526315275913161932474v5
MTL111:1913 but1314314651612131819325v4
MTL18:434515223145526124162632975v5
MTL16:16141431324661751113324291975v5
TBL12:201422313246741118273242475v5
MTL11:525215263145527679123291975v5
TBL119:3426316167728124111326325v5
MTL214:5951 but1322314651741926273247915v5
TBL214:202231515271742471926325v5
MTL212:24812231677276812111318325v4
MTL29:351414313271747547121632975v5
MTL27:1572 but31616772758179263291975v5
MTL24:0313133161717581926273247915v5
TBL22:23but152231324574216323442975v5
MTL318:586731616772758179263291975v5
TBL317:29but133151617175926273247915v5
MTL316:2067223167727481926273247915v5
TBL311:4814263132467627121632915v5
TBL311:3214263132467627121632915v5
TBL311:24but31616772758124131932345v5
TBL39:12133151617175211121316325v5
MTL38:511414223132467424131932345v5
MTL30:03761422516772762131819325v4


#PlayerEVPPSH
13M. CAMMALLERI14:01221:14100:0400
14T. PLEKANEC12:20341:44203:1600
15P. NOKELAINEN8:02210:00002:5801
22T. KABERLE15:11434:30200:0000
26J. GORGES20:39140:21003:4501
31C. PRICE48:5611104:00206:0001
32T. MOEN12:21350:00002:1200
45M. BLUNDEN7:33210:00000:0000
46A. KOSTITSYN13:10341:14100:0000
51D. DESHARNAIS13:18232:17200:0400
52M. DARCHE8:15210:00002:1601
61R. DIAZ13:05540:33102:1500
67M. PACIORETTY14:33423:49200:0000
71L. LEBLANC13:33230:00000:0000
72E. COLE14:01423:49200:0000
74A. EMELIN16:03530:00000:5100
75H. GILL12:22630:00003:4101
76P. SUBBAN20:35134:30201:2800
81L. ELLER15:44422:17101:1000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1544310000100
2524210000000
3453510000000
4000000000000
Totals1411111030000100







  • Pas beaucoup de glace pour Plekanec, j'ai trouvé. Beaucoup de pénalités à tuer en première ont probablement grandement mordu sur son temps de glace à forces égales... Malone, Stamkos et Purcell l'ont pincé en troisième, mais autrement, c'était relativement simple; Plekanec a obtenu les 3 chances de son trio. Moen et AKost ont fourni en défensive, mais au niveau attaque, ça manque un peu de fini, je trouve.
  • Vraiment un beau match d'Eller. Il a eu à partir en masse en fond de zone et, si on sent qu'il "mange" encore pas mal la puck, reste qu'à chaque période passée entre les deux autres, il devient plus généreux et commence à construire des choses. Garon a volé Pacioretty en début de 3e suite à une très, très jolie petite pièce montée par le 67 et le 81. Curieux à dire pour un match où ils ont terminé au positif partout, mais quand même: patience. Dommage que Cole aie ainsi échappé Lecavalier dans l'enclave, quand même.
  • Des 7 mises en zone défensive, Pleks en a ramassé 3 et Eller 3 autres, la dernière allant à Nokia. Cunneyworth est vigilant et constant sur ce point-là, c'est rassurant. Je ne sais pas trop si c'était voulu, mais 13/51/71 ont été tenus loin des mastodontes (Malone et Lecavalier font 6.04, Purcell 6.03) et n'ont vu aucune mise en zone défensive. Pas tant de chances de marquer, mais beaucoup de travail en zone offensive sans jamais débouler les marches. En 12 présences contre Stamkos et Saint-Louis, on ne peut vraiment pas se plaindre.
  • Plate de se faire ploguer sur un sapin de Price (le but de Wyman) parce que la 4e, elle aussi, a bien fait, embouteillant le top-5 de Tampa à quelques reprises.
  • Un peu débordés, Gorges et Subban, surtout avec Plekanec. Mais avec plus de 20 minutes à forces égales, on leur a demandé de couvrir deux trios, alors...
  • Peu de mises en zone défensive pour Diaz et Gill (mais une des deux a débouché sur le but de Lecavalier...) et de beaux différentiels au total, mais ça n'est pas le genre de match qui les surtaxe, mais du beau travail en appui de Subban et Gorges contre Stamkos et Saint-Louis.
  • Emelin et Kaberle ont eux aussi été tenus loin des mises en zone défensive et ont répondu, principalement contre Lecavalier et Malone, par beaucoup, beaucoup de temps passé en zone adverse. Emelin avait enfin l'air de s'être sorti la tête du cul. Il serait donc capable de passer du temps à droite? Ça serait chouette qu'il devienne un genre de Gorges de 220 livres...

mercredi 28 décembre 2011

L'impact de Gomez sur Plekanec

J'évoque souvent l'absence de Gomez pour expliquer les déboires du CH depuis quelque temps. Attardons-nous à la question un instant.

Soit un premier tableau, qui nous offre trois indicateurs du jeu à 5 contre 5: les chances de marquer, les tirs vers le filet et les mises en jeu prises en zone offensive et défensive. Chaque indicateur est ici décliné en deux colonnes. La colonne N indique le nombre d'événements survenus dans une situation donnée. La colonne % indique la part de ces événements ayant été favorables au CH (chances et tirs par le CH, mises en jeu en zone offensive).

Les lignes du tableau divisent ces indicateurs en deux temps. Premièrement, on sépare les événements selon qu'ils sont survenus lorsque le CH tirait de l'arrière, jouait avec le score égal ou encore jouait en ayant l'avance au score.

Une fois cette division effectuée, on re-divise le tout en trois groupes de matchs, soit:
  • Parmi les 22 premiers matchs, les matchs 1@22 disputés avec Gomez, un total de 13 parties.
  • Les matchs 1@22 disputés sans Gomez, un total de 9 parties
  • Les matchs 23@36 (excluant le match d'hier à Ottawa), soit tout les matchs disputés après le 23 novembre.
J'expliquerai un peu plus loin pourquoi j'ai divisé les choses ainsi. 



  • Lorsqu'il tire de l'arrière, le CH a de manière constante gardé le contrôle du jeu. En fait, c'est en l'absence de Gomez au cours des 22 premiers matchs que les meilleurs résultats sont atteints.
  • Avec le score égal, la descente est massive à chaque étape: ils ont dominé lorsque Gomez est dans l'alignement, se sont tenus à flot mais sans plus lors de sa première absence de 9 matchs et se sont complètement effondrés depuis le match en Caroline. Quand tes TVF/Chances/Mises en jeu traînent autour de 40%, c'est du matériel à premier choix de repêchage.
  • Avec l'avance, la baisse est aussi notable lorsque Gomez n'est pas dans l'alignement.

Reprenons les mêmes indicateurs, mais au lieu de diviser en fonction du score, regardons comment chaque joueur de centre a fait lorsque Gomez était ou non dans l'alignement.


  • Plekanec a très bien tenu le coup lors de la première absence de Gomez, mais s'est complètement effondré depuis. Complètement comme dans implosé. Partir 34% du temps en zone offensive contre les meilleurs joueurs adverses, ça use. La baisse massive de mises en zone offensive attribuées à Pleks se conjugue aussi, je crois, à la perte de Gionta qui, s'il ne connaissait pas une grande saison offensivement parlant, reste un très bon ailier défensif. En fait, la baisse est moins importante lors de la première absence de Gomez que lors de la seconde.
  • Desharnais a bénéficié de la perte de Gomez. La chose s'explique selon moi par le fait que la perte de Gomez a amené Martin à tomber sur la combinaison DD/MaxPac/Cole qui, admettons-le, a fait long feu. C'était une stratégie plutôt coûteuse pour le reste de l'alignement, mais Cole et Pacioretty ont permis à Desharnais de prendre ses marques au centre. Le Desharnais du début de saison aurait, lancé comme hier au combat avec Cammalleri et Leblanc, cassé sec.
  • Les pourcentages de Gomez sont proprement massifs, mais on constate qu'il recueillait une quantité industrielle de mises en zone offensive. Je reviens là-dessus un peu plus loin.
  • Eller en est un autre qui a bénéficié de l'absence de Gomez; ça lui a permis de jouer à sa position naturelle et de prendre des responsabilités de plus en plus grandes. Encore ici, je pense qu'on est en phase d'en récolter les fruits avec la récente association à Cole et Pacioretty.
  • Nokia est un cas extrêmement intéressant. Avec Gomez, on ne le voit que peu, il n'a pas un travail trop exigeant aux départs territoriaux et s'en tire fort bien. La première absence de Gomez donne à Martin l'occasion de tester le finlandais comme spécialiste défensif. Les résultats sont catastrophiques et Eller coule à pic: pour 36% de départs offensifs, il donne 29% aux TVF et 19% aux chances. Martin ne répètera pas l'erreur lorsque Gomez s'absente de nouveau et laisse Nokia avec ses assignations habituelles. C'est Plekanec qui ramasse le tas de marde, avec les conséquences que l'on sait. C'est aussi la raison pour laquelle j'ai choisi de garder séparées les deux séries de matchs manqués par Gomez; Martin a eu des façons franchement différentes de jouer ses cartes. J'ajouterais aussi que la situation, dans la deuxième séquence, était manifestement temporaire, Eller prenant de plus en plus de responsabilités défensives à partir du mois de décembre. Jusqu'à ce que Gionta se blesse et que tout soit à recommencer.
  • J'ai mis Engqvist et les autres pour faire pittoresque.

En fait, c'est la charge de travail de Plekanec qui m'intéresse vraiment. Voici les chiffres pour Pleks selon le score et les groupes de match.


Le job de Pleks semble vraiment changer selon les situations:
  • Avec Gomez, Plekanec prenait quand même pas mal de mises en zone offensive, si tant est qu'il n'y avait pas d'avance à protéger.
  • Lors de la première absence de Gomez, ce n'est que lorsque le score est égal que Martin enfonce Pleks aux mises en jeu, Nokia ayant alors la tâche de prendre des baffes avec l'avance. Plekanec passe un peu au rouge, ce qui est somme toute compréhensible.
  • Lors de la deuxième absence de Gomez, c'est la totale et Plekanec coule à pic. Pour me répéter, je pense qu'on a ici droit à une confluence d'effets: perte de Gomez, mais aussi perte éventuelle de Gionta. Cette dernière a un double effet pervers, en privant d'une part Plekanec de son meilleur appui défensif et, d'autre part, en privant Martin de son trio de leveurs de fonte secondaire à partir du moment ou Akost monte chez Plekanec et Leblanc prend son appart' sur le 3e trio.
Ça fait beaucoup de détails à compulser pour, au bout du compte, conclure que c'est poche d'avoir autant de blessés, mais ça nous donne une perspective plus claire sur ce que Cunneyworth est en train de faire.
  • Le gros morceau, c'est bien sûr la fin du trio Desharnais-Cole-Pacioretty. Eller+72+67 donne à nouveau un vrai deuxième groupe de leveurs de fonte pour appuyer Plekanec.
  • Cammalleri sort enfin des minutes dures. Ça n'est pas qu'il y faisait si mal; comme je l'ai souligné il y a peu, Cammalleri reste le meilleur preneur de chances du club après Cole. On a vu comment, hier, il s'est fait plaisir loin des Spezza et Michalek de ce monde. D'avoir Desharnais à ses côtés ne nuit certainement pas.
  • Faudra voir ce qui advient de Pleks. La série de 6 matchs à l'étranger fait qu'on ne pourra probablement pas avoir une idée claire de ce que Cunneyworth est en train de faire avant la pause du match des étoiles, mais on peut espérer qu'il y ait dans les remaniements le début d'une solution au surtaxage du #14.
C'était absurde sur le coup de bencher Eller et Subban d'un seul coup, mais une fois la poussière retombée, le pattern est plutôt dur à manquer. Je revisitais mes billets du temps des fêtes l'an dernier et, oh... Kostitsyn sur la galerie de la presse pour un match le 22 décembre, puis Subban parti pour 3 matchs. Aussi, Martin commençait à mettre Subban et Gill comme deuxième duo à la sauvette, quelques jours avant le départ de Gorges pour la grande opération. Comme quoi, des fois... Disons que Cunneyworth aurait pu les envoyer au coin un à la fois, mais sinon ça ressemble diablement aux recettes du vieux Jacques.

Reste la défensive. De toute évidence, le club est déterminé à d'Emelin un défenseur droitier. Je ne peux que supposer que c'est en prévision du retour de Markov. Mais c'est là une orientation prise sous Martin et  Cunneyworth, encore ici, s'en tient au plan établi.

mardi 27 décembre 2011

20531: Montréal 6 Ottawa 2

5 buts sur 9 chances en une période et demie. Mauvaise soirée pour Anderson et Auld, mettons. Chose curieuse, les Sénateurs ont semblé écraser une bonne fois pour toutes après la moitié de la deuxième période. J'ai remanié les graphiques "ligne du temps" dans un des tableaux et on voit nettement le CH se sortir graduellement du trou aux TVF une fois le but de Subban marqué. La troisième période n'a ensuite été qu'une longue attente.

Randy va être content. Faut dire qu'outre l'exceptionnel taux de conversion aux chances, ses trios étaient montés sur le sens du monde et il a coupé significativement dans le temps de glace de la 4e.

Le gars ne peut probablement pas aller aux bécosses sans demander la permission à Gauthier par l'entremise de Larry Carrière, alors on ne commencera pas à finasser, eh?

Scoring Chances for NHL Game Number 20531

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL118:476731677274758127164155715v5
OTT118:3031677274758127141641555v5
OTT118:24316772747581214152541555v5
OTT118:19but316772747581214152541555v5
OTT115:48152631327527161741714v5
MTL115:5381 but152631327527161741714v5
OTT114:18141526313275911194155655v5
OTT113:44132231517174514151725415v5
OTT110:001422313246741123283941555v5
MTL18:4372223132727481716174155715v5
MTL17:2214 but143146526175214152541655v5
MTL14:3613 but13315161717557161741715v5
MTL11:2471132231517174716174165715v5
MTL217:5871 but133151617175222232841555v5
MTL215:451313315161717527163555715v5
OTT215:051322315176273565714v4
MTL214:0876 but26317276812111535654v4
MTL214:01721426313276251115354v4
OTT213:12but14263132467629111935555v5
MTL211:3774132267727481716173565715v5
MTL210:2251132231465176291135555v4
OTT28:4615263145527625141619355v5
MTL28:08461431324661752572535715v5
OTT27:31313246516175717283565715v5
OTT26:32141531617627161725354v5
OTT25:442631527481911193555654v5
OTT25:19141526313274911193555655v5
OTT22:1115223145527427163555715v5
OTT319:45142631324676911171935655v5
MTL317:38141426313275911193555654v5
MTL315:5281223167727481214151725355v5
MTL313:4067263167727681217193539715v5
OTT313:10142631324676714161735655v5
OTT310:0631616772758179173565715v5
OTT36:48223167727481515222535395v5
MTL35:0872142231517276172835395v3
MTL35:0372 but142231517276172835395v3
MTL34:4381133146617481572335395v4


#PlayerEVPPSH
13M. CAMMALLERI11:41523:55200:0000
14T. PLEKANEC15:14360:37001:3611
15P. NOKELAINEN9:05040:00001:3512
22T. KABERLE13:18452:52100:0000
26J. GORGES20:13360:25004:4422
31C. PRICE46:3712166:22206:0023
32T. MOEN16:20370:37002:2121
45M. BLUNDEN7:42020:08000:0000
46A. KOSTITSYN14:07254:02200:0000
51D. DESHARNAIS10:13433:09100:0000
52M. DARCHE9:01120:08003:0801
61R. DIAZ12:25522:59101:1601
67M. PACIORETTY10:08451:42000:0000
71L. LEBLANC9:48410:00000:0000
72E. COLE13:34652:12000:0000
74A. EMELIN14:58583:05102:1101
75H. GILL13:58660:00003:0021
76P. SUBBAN19:41353:23100:4901
81L. ELLER13:21652:36103:2001


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1675600001100
2786610000200
3642410201000
4000000000000
Totals1919131620202300







  • Plekanec a franchement mangé ses bas, mais je mets un peu beaucoup le blâme sur Kostitsyn. Christopher Boucher est un type qui fait un peu comme moi, il regarde chaque match et prend des notes. Lui compile une série de paramètres individuels, les "puck battles" et autres tentatives de passes. Boucher a, dans un billet sur le gros Andrei, déroulé une série de stats parfaitement assassines qui pointent toutes vers une conclusion: Kostistyn n'est pas un bon joueur de hockey. Je ne suis pas nécessairement d'accord, mais le gars pointe vers un élément important. Le gros 46 perd souvent la rondelle et certains soirs ça le rend carrément nuisible. Le match de ce soir en était un parfait exemple. À vue de nez, j'ai compté une bonne demi-douzaine de revirements en zone défensive; on parle d'AKost qui reçoit la rondelle le long de la bande et la redonne au défenseur des Sénateurs qui couvre la pointe. Ça ne sortait pas et ça aurait pu couter pas mal plus cher.
  • Eller a très mal commencé le match. Outre son but en désavantage, ce n'est qu'en deuxième qu'il a fini par s'ajuster à ses nouveaux ailiers. Un peu juste aux chances de marquer, mais ils ont bien su ramer contre le courant, on sentait que plus le match avançait, plus les deuxième et 3e des Sénateurs les échappaient. Quand même, d'avoir du temps avec les deux gros ailiers va nous permettre de voir ce qu'Eller a dans le ventre comme fabricant de jeu. J'avoue avoir des doutes et je me demande si, à toujours le mettre à l'aile de Gomez et Plekanec, Martin n'en avait pas lui aussi. On verra. Mais c'est prometteur.
  • Desharnais et ses sbires ont fait leurs buts, mais au point de vue territorial, c'était pénible. On a fait les 3/4 du match avec une avance, on ne s'énervera pas trop vite. Quand même, au temps de glace, le #51 est clairement passé derrière Eller et Plekanec.
  • Bon, enfin benchés. Mention honorable à Nokia pour avoir failli compter dans son but. J'enverrais Darche avec Cammalleri et Desharnais, mais qu'est-ce que j'en sais...
  • Subban et Gorges ont souffert avec Pleks.
  • Gill et Diaz ont eu un peu de misère contre la deuxième ligne (Gill était complètement dans le champ sur le premier but des Sens) mais sinon, c'était très bien. 3 points pour Diaz, chose. Mais comme deuxième duo, c'est juuuuste en dessous de la limite.
  • Sitôt que le top-6 des Sénateurs (on n'est pas contre Boston, là) leur mettait la patte dessus, ça partait en couille. Alors je vais répéter mon refrain: Emelin ne sait pas jouer à droite, Kaberle n'est pas capable de le transporter. Les six bons défenseurs étaient en uniforme ce soir. Mais c'est simple: mets Emelin à gauche, Gorges à droite et c'est essentiellement impossible de ne pas faire mieux que ce qu'on avait ce soir pour peu qu'on s'assure que Kaberle soit sur la 3e paire. Gorges/Emelin, Gill/Subban et Kaberle/Diaz serait probablement le meilleur mix par les temps qui courent. Mais on dirait qu'ils se sont mis dans la tête de garder Emelin à droite en prévision du retour de Markov. C'est un guess, mais c'est la seule explication rationnelle que j'aie trouvée.

dimanche 25 décembre 2011

C'est Noël

Et Gabriel Desjardins nous a fait un petit cadeau: une représentation graphique de l'évolution des différentiels de tirs par saison pour chaque équipe, depuis la saison 2007-2008.

Voici le CH cette saison:

Les ostie de Bruins:
Et le CH en 2007-08, l'année du championnat de conférence:
Et voici l'URL:

http://behindthenet.ca/MTL_2011.html

vendredi 23 décembre 2011

20504: Montréal 0 Winnipeg 4

Je suis pas mal certain de trois choses.

  • Les Jets ne sont pas terriblement bons. Pas mauvais, mais pas terriblement bons.
  • Si Eller et Subban jouent, on a de sérieuses chances de gagner ce match.
  • Randy ne sait pas quoi faire. C'est compréhensible, Martin lui-même semblait à bout d'idées. Le problème, c'est que Randy se sent obligé de compenser en faisant n'importe quoi. Bencher Subban et Eller, c'était stupide. Mais c'était encore plus stupide de se mettre à mélanger ses trios comme il s'est mis à le faire en deuxième et en troisième. On en a vu, des changements de trios sous Martin, et on a souvent vus d'autres coachs faire de même lorsque le CH dominait un match (c'était le bon temps). Mais les gars procèdent toujours de la même façon: ils envoient chose avec machin, bidule avec truc et ils s'en tiennent à ça, ils laissent les gars jouer ensemble. Si tu es pour brasser la soupe, donnes au moins 5-6 présences aux gars pour se trouver sur la glace, genre. Cunneyworth va-t-il coacher 1000 matchs dans la LNH? Peut-être, pourquoi pas. Mais là, je le trouve plutôt dépassé. M'enfin, fais-moi mentir, Randy...
Scoring Chances for NHL Game Number 20504

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
WPG119:1522315161677245151920315v5
MTL117:3871173145467175613162931805v5
MTL117:3745173145467175613162931805v5
WPG116:53142631327489263133394v5
WPG116:43but142631327489263133394v5
WPG115:5115173152611316313339804v5
WPG115:2214263132744892631394v5
MTL19:4951223151616772913293133805v5
WPG16:48but172231516772613152931805v5
WPG16:0426314551677459192031335v5
MTL13:32721531526172741417223133395v5
MTL12:03321314263132746892629315v5
WPG219:22but1731516772756892629315v5
MTL218:1614131426313274413163133805v5
MTL217:58141314223146686151931395v4
WPG213:301422313246616892629315v5
WPG213:121422313246616892629315v5
MTL212:58521315263152741316313339805v5
WPG210:02131422314668451519315v4
WPG210:01131422314668451519315v4
MTL27:5446132231465168451620315v4
MTL24:33141314223132684151931395v4
WPG319:24131422313268451519315v4
MTL311:1245263145467174614172229315v5
WPG33:2822314651526845131631805v5
WPG33:2622314651526845131631805v5
WPG33:0513142631327445141726315v5
WPG32:25173151616772414152631395v5
MTL31:374626314652617189263133395v5
WPG31:2926314652617189263133395v5
WPG30:27153132456175613162931805v5


#PlayerEVPPSH
13M. CAMMALLERI11:54315:31330:0000
14T. PLEKANEC13:10235:09231:0403
15P. NOKELAINEN11:08210:07001:2501
17C. CAMPOLI15:13233:40001:0701
22T. KABERLE6:52166:16330:0000
26J. GORGES19:35530:14001:2903
31C. PRICE47:2191210:00332:3604
32T. MOEN12:38241:37111:0403
45M. BLUNDEN12:21320:18000:0000
46A. KOSTITSYN11:47454:16220:0000
51D. DESHARNAIS15:17174:40100:0700
52M. DARCHE11:19330:07001:3201
61R. DIAZ15:36363:45001:0701
67M. PACIORETTY14:47154:00000:0000
68Y. WEBER8:03026:05330:0000
71L. LEBLANC8:57410:22000:0000
72E. COLE15:33243:53000:0000
74A. EMELIN18:53520:00001:2903
75H. GILL14:00220:00000:0000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1575300000400
2552332000000
3272601000000
4000000000000
Totals121991233000400






  • Tout n'est pas perdu. Cunneyworth s'est au moins remis à donner les mises en zone défensive à Plekanec. Kane, Wheeler et Burmistrov lui ont donné du trouble et c'était plutôt ordinaire au total, mais ça tenait la route lorsqu'ils étaient appuyés de Gorges et Emelin.
  • Desharnais aussi a tenu lorsqu'appuyé par Gorges et Emelin. Mais sitôt séparé de ces deux-là, il s'effondrait.
  • Blunden, AKost et Leblanc ont peu joué ensemble, mais, à mon immense surprise, ont été d'une relative efficacité, faisant +3/-0 aux chances et +5/-3 aux TVF. Comme de raison, Randy a coupé le temps de glace pour donner plus de temps à la 4e ligne. Il est par ailleurs manifestement épris de Blunden; celui-ci, c'est bien vrai, est gros, patine vite et fesse des gars dans la bande. C'est aussi un incapable qui crée revirement par-dessus revirement dans sa zone. Qu'on benche Eller et qu'on envoie Leblanc au centre avec ce gars-là dans un match qui, genre, compte au classement... D'une incompétence parfaitement outrancière. Pour dire comme les jeunes: #firerandy
  • Nokia et Darche ont joué avec un peu tout le monde et se sont tapé quelques jolis petits chiffres. On est donc pris avec eux jusqu'à ce que Randy se fasse sacrer à la porte. Avec un peu de chance, ça sera avant le match des étoiles, ce qui nous laisserait le temps d'essayer de faire les séries...
  • Emelin et Gorges se sont très, très bien comportés. Une tonne de glace, pas de buts contre, solides contre tout le monde. C'est une excellente nouvelle; entre ces deux-là et Subban qui transporte quelqu'un sur son dos (Campoli? Gill?), ça nous donnerait deux vrais duos de défenseurs, ce qui serait bien une première depuis le début de la saison. Ça ou bedon on fait Gorges/Campoli et Subban/Emelin? Enfin, tout ça n'est que pure théorie; Randy est parfaitement capable de merder ça.
  • Gill et Campoli ne sont pas un deuxième duo et se sont effondrés sitôt que ça commençait à chauffer. Mais ça, on le savait déjà.
  • Kaberle et Diaz faisaient dur eux aussi. Kaberle a été benché en deuxième; pourquoi? Même Randy ne le sait pas, j'en ai bien peur.