samedi 31 mars 2012

21161: Montréal 1 New York 4

Les Rangers étaient au début de la saison un club qui carburait aux pourcentages. Tortorella avait construit ses trios d'une façon bien précise. Anisimov au centre de Gaborik et Stepan pour le premier trio offensif, Callahan, Dubinsky et Richards comme deuxième trio offensif (aussi appelés à prendre des responsabilités défensives), Boyle avec Fedotenko et un quelconque piochon (Avery, Prust) comme trio ultra défensif et enfin une 4e composée de goon jouant 2-3 minutes.

Taux de conversion absurdement élevé à forces égales, gardien qui ne laissait rien passer... J'ajouterais que Tortorella tournait essentiellement à deux duos de défenseurs. Ça ne pouvait marcher éternellement, mais ça marchait en octobre et en novembre. Après s'être fait battre 5-3 sur un match qui ne m'avait pas inquiété, le CH avait planté les Rangers 4-0 au début novembre, dans un match qui démontrait selon moi en quoi notre club était clairement supérieur aux Blueshirts.

Gauthier, on le sait aujourd'hui, a pété un câble face aux mauvais pourcentages affichés par le club et a fini par torpiller le club.

Les Rangers, eux, ne se sont pas laissé aveugler par les pourcentages (pourtant favorables) et ont fait des choix, tassé les joueurs moins efficaces et redéfini les rôles en fonction des forces réelles de leurs joueurs. Ce soir, Tortorella envoyait Gaborik avec Richards et Hagelin (un jeune sorti des mineures en novembre) comme trio offensif de minutes dures, Boyle avec Callahan et Dubinsky comme deuxième ligne (leveurs de fonte aussi, à vocation plus défensive) et Anisimov avec Stepan et Fedotenko comme troisième ligne, clairement un trio de manger mou.

Les Rangers sont aujourd'hui un solide club de 5 contre 5 parce que ses dirigeants savent que la chance existe, qu'elle a un impact sur les résultats d'un club de hockey et qu'elle échappe pourtant au contrôle de ceux qui composent ce club.

Je n'espère qu'une chose des successeurs de Gauthier et Cunneyworth: qu'ils soient conscients du fait qu'on ne fait pas sa chance, on la subit, on fait avec et on ne se laisse pas distraire par elle.

Scoring Chances for NHL Game Number 21161

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
NYR116:242526315162671718222430325v5
MTL114:5681263145577681410193041625v5
MTL111:2367315167727479510192730625v5
NYR111:05but263151677274510192730625v5
NYR18:06263151677276510192730625v5
NYR17:53263151677276510192730625v5
MTL13:57271417273162714183042625v4
MTL13:56271417273162714183042625v4
NYR11:28142627317176510192730625v5
NYR10:421426273176410192124304v5
NYR219:31but1426273176410192124304v5
NYR217:011427317174791821263032425v5
MTL213:4981314557747981421263041425v5
NYR211:341526317681410192124304v5
NYR211:321526317681410192124304v5
NYR28:5526315167727645101930625v5
MTL21:443151677274791718222430325v5
MTL318:0251173151626771417222427305v5
NYR317:54173151626772417222427305v5
NYR317:46173151626772517182224305v5
NYR317:45173151626772517182224305v5
NYR311:44but1531627481410192124304v5
MTL39:29513151677276794212427305v4
NYR39:163151677276794212427305v4
NYR38:36173145576281518263042625v5
NYR33:04but273151717479410181930715v5
NYR32:5214262731717648183034715v5
MTL32:3027 but14172731627148183034715v5
NYR31:011731455762811718222430415v5


#PlayerEVPPSH
14T. PLEKANEC13:11133:02202:2402
15P. NOKELAINEN6:36000:00003:2003
17C. CAMPOLI15:59252:22200:0000
25B. STAUBITZ7:02010:00000:0000
26J. GORGES19:40170:10004:2304
27R. BOURQUE12:45142:47202:3402
31C. PRICE47:366146:00316:2405
45M. BLUNDEN13:07220:14000:0000
51D. DESHARNAIS15:13392:44110:3000
57B. GEOFFRION13:11220:14000:0000
60A. PALUSHAJ6:57000:00000:0000
62F. ST-DENIS15:23261:54202:0101
67M. PACIORETTY14:21382:59110:0000
71L. LEBLANC13:02242:36200:0000
72E. COLE14:25273:10110:4000
74A. EMELIN13:10330:00002:0101
76P. SUBBAN17:40153:47114:2304
79A. MARKOV13:20323:47110:0000
81L. ELLER12:58220:14003:2003


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1462520000100
2252200000300
3392711000100
4000000000000
Totals92061431000500





  • Desharnais avait Girardi et McDonagh qui l'attendaient en défensive et un mélange de Richards et Boyle à l'attaque. Tortorella semblait préférer envoyer Boyle contre DD. Ça se comprend. Ça avait fonctionné en octobre, alors qu'en novembre Martin avait utilisé l'avantage de la patinoire pour opposer Gomez au géant de 6 pieds 7 (Gomez avait sacré une volée à Boyle, bien entendu). Rien de tout ça ce soir, et Desharnais a coulé avec ses beaux ailiers.
  • Plekanec a surtout eu Anisimov dans la face, connaissant un match plutôt low event. Leblanc est un peu trop lent et faible pour ces histoires de minutes dures et Bourque... Ben au moins il a cassé le jeu blanc de Lundqvist. Reste que j'ai de sérieux doutes sur l'utilité du gars: il ne sait tout simplement pas contrôler, encore moins protéger la rondelle.
  • Eller avec Blunden et Geoffrion. J'aurais espéré que Geoffrion colle sur la 4e et que Palushaj, qui fait fort bien depuis quelques semaines, aille sur la 3e, mais non, pas assez de "grit" je suppose. Protégés aux mises, ils ont quand même généré une certaine dose de chaos en zone adverse et généré deux grosses chances en 13 minutes. Eille, le gros luxe, chose. Eller va faire sursauter ben du monde le jour où on va le faire jouer avec des joueurs de la LNH. Juste des joueurs de 4e trios, genre Darche et Moen, ça ferait déjà pas mal sport...
  • Mes chiffres ne sont pas assez parlants sur le détail du jeu pour véhiculer ce que mes yeux me disent: Nokelainen et Blunden sont des piments finis, Palushaj est un joueur efficace qui complète ses jeux. Je me permets quand même de le dire, parce que Christopher Boucher, qui analyse ce genre de chose, en vient à la même conclusion. Blogueurs du CH, unissez-vous! Si le prochain DG garde Palushaj, ça sera un bon signe. Des kids qui font un point par match dans la ligue américaine à 21-22 ans, y'en a pas tant que ça. Le jeune est un joueur de la LNH, s'agit de le faire jouer avec des joueurs de la LNH (par opposition à, par exemple, Nokelainen et Staubitz).
  • Gorges et Subban ont passé beaucoup de temps avec Desharnais contre deux très bons trios de minutes dures. Tu ne peux pas demander la lune dans ces situations-là.
  • Gha, Markov qui a mal au genou dans la dernière minute! Frayeur sans lendemain, espérons-le. Ils ont été gâtés aux mises et ont par conséquent bien paru aux chiffres. Subjectivement, Emelin me semblait ce soir mieux occuper son côté de territoire. J'entends par là qu'il m'a semblé "découper" la glace de manière plus dynamique, détournant les attaques adverses plus rapidement, se faisant moins déborder. Ça n'est qu'une impression.
  • Je n'ai rien à dire sur St-Denis et Campoli.

jeudi 29 mars 2012

Pierre Gauthier

Ainsi donc, l'ami Pierre a pris le bord, accompagné de Gainey.

Les bons coups

  • Dominic Moore contre un choix de deuxième ronde. Joueur versatile qui, en 2009, renchaussait le club à forces égales en lui donnant enfin un vrai troisième centre (Metropolit s'étant effondré après le départ de Pacioretty pour Hamilton). L'amélioration du jeu à forces égales, à partir du 60e match, est palpable. Ça restait franchement médiocre, mais Moore a certainement contribué à améliorer les choses:

  • Wisniewski, certainement. Encore une fois contre quelques choix de repêchage, un défenseur de top-4 capable de prendre, avec Hamrlik, le rôle de deuxième duo derrière Subban et Gill. De ne pas signer le Wiz était aussi un choix qui me semble raisonnable.
  • Halak contre Eller et chose. Price est certainement un gardien dominant et si j'ai à l'époque souhaité qu'on échange ce dernier pour un retour supérieur, à mes yeux Eller reste une très belle prise. Les centres de son genre, appelés à contribuer dans toutes les situations, ont toujours des décollages plus tranquilles. Ayant à soutirer leur temps de glace à des spécialistes de l'offensive (Desharnais, Gomez) et de la défensive (Halpern, dans une moindre mesure White et Nokia), leur chemin est nécessairement plus ardu. Mais l'ami Lars n'a que 22 ans, joue ses 80 matchs par saison et a collé à ce jour 22 points (dont 12 buts) à forces égales en jouant trop souvent avec des piochons. À 23 ans, Plekanec avait fait 23 points à forces égales en 67 matchs, dont 9 buts. Si on ajoute qu'après Plekanec, c'est lui le centre qui subit les plus rudes assignations côté qualité des adversaires affrontés...
  • Cole. Le bonhomme n'a plus 20 ans et n'a probablement pas d'autres saisons de 60 points dans le corps, mais il demeure un joueur dont l'impact offensif peut être sidérant. De plus, ses aptitudes défensives ont à elles seules permis à Desharnais de s'installer au centre. Le CH a comme avantage sur la plupart de ses concurrents une extraordinaire quantité de fric. D'en mettre plus que nécessaire sur Cole était un très, très bon coup.
  • Markov. Si Wisniewski est signé pour 5 autres saisons à 5.5 millions par saison, le Général lui en coûtera 5.75 pour les deux prochaines. Même rouillé au possible et naviguant avec peine au sein d'un club terriblement désorganisé, il me semble clair et net que Markov est et sera supérieur à Wisniewski dans les trois zones et dans les trois situations de jeu. Un foutu bon deal. Si un élément doit être identifié comme le déclencheur de la catastrophe que fut au total cette saison, c'est certainement le fait que Markov ne revienne pas au jeu à la fin novembre. C'est en réaction à cette nouvelle que Gauthier a mis le feu à la baraque.
Monsieur gasoline
C'est avec un certain soulagement que je vois Gauthier lever les pattes. Au-delà du détail des bons et moins bons gestes posés, la présente saison à révélé chez lui deux éléments qui sont, me semble-t-il, des faiblesses impardonnables pour un directeur gérant. Je suis un vulgaire blogueur, alors on prend ça avec un grain de sel, mais quand même.

Premièrement, et je m'en suis souvent plaint sur ce blogue, Gauthier ne semble pas savoir apprécier le rôle réel que joue la chance dans les résultats d'une équipe sur une saison, encore moins sur une demi ou un quart de saison. Ça l'amène à identifier de faux problèmes (l'avantage numérique ne fonctionne pas), négliger de vrais problèmes (le trop grand nombre de joueurs recrue surtaxe les rares vétérans du club dans certaines situations critiques, notamment les situations défensives) et apporter des solutions qui n'en sont pas. Ainsi, on s'est retrouvés avec Kaberle et Nokelainen alors que Saint-Denis et un centre défensif à la Phalsson auraient probablement été la voie à suivre.

Pire encore, et c'est mon deuxième point, cette difficulté à distinguer ce qui résulte de la simple chance de ce qui est imputable au travail de l'équipe en place l'a clairement amené à s'aliéner puis à congédier un entraîneur qui jusque-là faisait son travail et était apprécié de ses joueurs. La blessure à Markov a imposé à Gauthier de bouger et c'est alors que les gaffes se sont accumulées. L'arrivée de Cunneyworth, les départs de Cammalleri puis Kostitsyn (ce dernier est resté longtemps, mais a peu joué sous Randy) ont  torpillé un club qui aujourd'hui voit les Sabres de Buffalo, qui étaient derniers de la conférence au match des étoiles, sur le point de participer aux séries.

Le métier est ingrat, mais le fait est qu'un directeur gérant possède un pouvoir immense à l'échelle d'une équipe. Lorsqu'un DG dérape et désarticule frénétiquement un club, en contradiction avec un patient travail de construction accompli au cours des deux dernières saisons, le congédiement s'impose.

mardi 27 mars 2012

21145: Floride 3 (F) Montréal 2

Kevin Dineen (qui est né à Québec en 1963!) et Randy Cunneyworth sont d'anciens coéquipiers du temps des Whalers. Les gars savent cohabiter et on l'a vu à la rotation des trios: force contre force, 1-2-3-4 all the way avec les duos de défenseurs qui suivent le train.

Disons que ça a bien fait l'affaire du trio de Desharnais ainsi que de Subban et Gorges.

Dineen a joué avec ses trios en troisième, mais ça n'a pas donné grand-chose. Les Panthers sont en tête de leur division, mais on ne parle pas d'un très bon club de hockey, là...

Scoring Chances for NHL Game Number 21145

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL112:5667263151677276914305152825v5
MTL112:5567263151677276914305152825v5
MTL112:5451263151677276914305152825v5
MTL112:5351263151677276914305152825v5
FLA111:46142731717479818303244555v5
FLA111:333145537479812026304455575v5
FLA18:39142631537176720263043575v5
FLA17:501731455362811619253051525v5
FLA16:57but14273171747978183032435v5
MTL16:4072263151677276914305152825v5
MTL16:0172 but31516772767920304352575v4
FLA15:261517253160621619253044555v5
FLA11:491525316074791619253044555v5
MTL11:26601525263160741619253044555v5
MTL214:01711417273171741619253051525v5
FLA213:1531516772747978183032435v5
FLA211:581426273176914192630514v5
FLA210:09142627317176716253043825v5
FLA29:071426273176914192630514v5
FLA29:021426273176914192630514v5
FLA26:40315167727479720304357825v5
MTL24:0025152531607479914305152825v5
MTL21:3872263151677276914305152825v5
MTL21:0471 but315162677176914305152825v5
MTL319:2467263151677276914193051525v5
MTL313:3267263151677276914193051525v5
FLA310:59263151677276914305152825v5
FLA310:57263151677276914305152825v5
MTL38:256214172731627125304452575v4
FLA37:13but314553747981720263044575v5
MTL36:476217314553628178183032435v5
FLA35:421426273176914192630514v5
FLA34:23142627317678183032524v5
MTL32:32671731516267722025304351825v5
FLA44:26141731627120305152574v4
MTL43:52512631517276791430434v4
MTL42:536714173167748303251524v4
MTL42:336714173162677303243574v4
MTL41:442726273176819263051554v4
MTL41:087231517274797141930524v4


#PlayerEVPPSH
14T. PLEKANEC20:08351:09104:0605
15P. NOKELAINEN5:41220:00000:4100
17C. CAMPOLI17:14530:33101:0300
25B. STAUBITZ6:43220:00000:0000
26J. GORGES21:571140:00003:3205
27R. BOURQUE16:14230:33104:1605
31C. PRICE56:0119142:29206:0005
45M. BLUNDEN11:00130:00000:0000
51D. DESHARNAIS19:261241:20100:0000
53R. WHITE11:31140:00001:4400
60A. PALUSHAJ6:55220:00000:0000
62F. ST-DENIS15:38430:09102:2800
67M. PACIORETTY19:241241:56100:0000
71L. LEBLANC16:47250:33100:0000
72E. COLE18:271141:56100:0000
74A. EMELIN19:26570:00001:2500
76P. SUBBAN22:131142:20103:3205
79A. MARKOV16:44271:56100:0000
81L. ELLER12:37230:00001:1300


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1776710000000
2464300000300
3554310000200
4515100000000
Totals2119191420000500







  • Desharnais a fait le dos rond en zone défensive et n'a pas généré beaucoup de temps de glace en zone offensive (+15/-19 aux TVF), mais les descentes en zone offensive fonctionnaient à plein. D'où la pile de mises en zone défensive (+2/-6) et l'avantage massif aux chances (+9/-4 dont +8/-2 avec Gorges et Subban). Du beau travail.
  • Les deux premières périodes ont été difficiles pour Plekanec, mais Leblanc a pris ses marques au cours de la deuxième et, après son but, appuyait vraiment mieux son centre. Bourque est dans le cirage. Dans sa forme actuelle, il est clairement inférieur à Moen. Ce dernier n'a pas son talent de marqueur ou sa vitesse, mais il sait contrôler la rondelle et sait toujours où aller se mettre, avec ou sans la noire. Deux aspects qui sont chez Bourque des faiblesses criantes. On espère bien des choses en se disant qu'il fera moins dur comme ailier de 3e trio mais je n'y crois pas. Il joue mal; peu importe le trio, il continuera à errer de par la glace en échappant la rondelle 3 fois sur 4. Malheureusement, son contrat et ses performances passées font qu'on devra le regarder aller encore au moins une saison. Une perte sèche par rapport à Kostitsyn et Cammalleri.
  • Cunneyworth ne pouvait plus laisser White au centre de la 3e, qui pissait le sang soir après soir. En surface, les chiffres ne sont pas glorieux, mais dans le détail, l'essentiel des pertes sont survenues avec Emelin et Markov. En 2:16 avec les deux russes, le trio d'Eller a fait +0/-2 aux chances, +0/-3 aux mises, +0/-5 aux TVF. En 4:28 avec St-Denis et Campoli, +1/-1 aux chances, +4/-4 aux TVF et aucune mise. Si Randy pouvait seulement envoyer Blunden (qui a fait un splendide job d'obstruction de la vue du gardien sur le 2e but des Panthers) sur la 4e et mettre Palushaj à la gauche d'Eller... Ça n'arrivera pas, hélàs.
  • Eille, Tom Pyatt est rendu à 12 buts... Pas des farces...
  • Plus de 11 minutes passées avec le trio de Desharnais contre Fleischmann, Kopecky et Weiss. Disons que c'était plutôt facile pour Subban et Gorges.
  • Oy. Emelin en avait une mauvaise dans le corps et Markov n'a pas su compenser. Pas de discrimination: peu importe le trio qui les appuyait, peu importe contre qui ils jouaient, ils se sont fait traverser.
  • Deux chances de marquer pour St-Denis et j'ajouterais que c'est souvent lui qui brisait les élans offensifs des Panthers, Campoli se tenant tranquille dans son coin. St-Denis est en train de s'installer confortablement comme #7 de facto pour la saison prochaine. Il est stable en défensive, capable de contribuer à l'attaque et sur le jeu de puissance et il joue des deux côtés. On va le revoir dans les parages l'an prochain.

samedi 24 mars 2012

21121: Montréal 1 Philadelphie 4

Ils ont écrasé en fin de match parce que Randy a donné les 5 dernières minutes à ses deux dernières lignes, mais autrement les Flyers n'ont pas été terriblement menaçants à forces égales; une chance en 1ère, 5 en deuxième, 3 en troisième avant la dernière bourrée...

On dira que c'est parce qu'ils ne se forçaient pas, je suppose. Philadelphie aura fini par leur coller 5 chances en peu moins de 7 minutes de 4 contre 5, trois des 4 premières collées pour des buts (et je suis généreux de donner une chance sur le tir de Timmonen).

Pas certain qu'ils ont ben des chances contre les Penguins, nos amis orange...

Scoring Chances for NHL Game Number 21121

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
PHI114:4514172730628124253044475v4
MTL113:01601517306062711017253044485v5
MTL111:547230516267727458142730935v5
MTL111:346217305162677258142730935v5
PHI18:54but26273053761719283044934v5
MTL13:53271417273074811013242630475v5
PHI12:522630455371761925283044685v5
MTL11:01141417273062811013172530485v5
PHI219:3117305162677258142730935v5
MTL216:1814 but14306074798158243036475v5
MTL215:407217305162677258142730935v5
PHI214:151427307479811017253044485v5
PHI214:031427307479811017253044485v5
PHI213:571427307479811017253044485v5
MTL213:141414262730761719283044934v5
PHI212:04but15173053621024253048684v5
MTL211:316730516772747958142730365v5
MTL26:288114172730628125273044475v4
PHI25:532630516774811327304447485v5
PHI24:171427307679815272830445v4
PHI22:23but14305374761024253048684v5
MTL20:426726305167727658142730365v5
MTL20:372626305167727658142730365v5
MTL20:12512530516074761425273036445v5
MTL317:43141427307479812425304447935v5
PHI317:0117305160727658142730365v5
MTL316:22791525306074791017252630485v5
PHI313:24152530606279524253047935v5
PHI311:0014262730741719283044934v5
PHI39:4214173062721024253048684v5
PHI39:013045537174791013172630485v5
MTL38:2079305167727679582728305v4
MTL36:14811417273062818243044475v4
MTL35:10151526306071741319262830685v5
PHI32:192630536062711424252630475v5
PHI32:02263053677176514242530475v5
PHI31:54but263053677176514242530475v5
PHI31:261517253060741319262830685v5
PHI30:351727305371741314262730365v5


#PlayerEVPPSH
14T. PLEKANEC11:50433:58224:4613
15P. NOKELAINEN7:47320:00001:1001
17C. CAMPOLI16:37543:26213:0902
25B. STAUBITZ7:39220:00000:0000
26J. GORGES15:45350:00003:5712
27R. BOURQUE11:53343:43224:0912
30P. BUDAJ44:3214147:18326:4615
45M. BLUNDEN9:54020:00000:0000
51D. DESHARNAIS13:42733:20100:4400
53R. WHITE11:34060:00000:4903
60A. PALUSHAJ9:16540:00000:0000
62F. ST-DENIS12:20533:06211:5502
67M. PACIORETTY13:10643:34100:0000
71L. LEBLANC12:29260:00000:0000
72E. COLE13:27623:35101:2401
74A. EMELIN17:03870:00001:4302
76P. SUBBAN15:55344:12112:4812
79A. MARKOV11:42453:52110:0000
81L. ELLER10:55443:44220:3000


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
1535101000100
2886511001200
35103820000200
4000000000000
Totals1821141432001500







  • Eller et Plekanec se tirent fort bien d'affaire et commencent même à aider Bourque, dont le jeu me semble se préciser. Le gros 27 reste erratique dans le meilleur des cas, mais on dirait au moins qu'il commence à avoir une idée d'où il est censé se trouver sur la patinoire. Progrès!
  • Desharnais, Coles et Pacioretty ont connu un passage à vide assez prononcé au cours des derniers matchs, mais là Cole est reparti et les deux autres ont la sagesse de lui filer la rondelle et de suivre. Intéressant de voir que Laviolette a bien pris soin de lui coller Couturier aux fesses. Pas mal pour un jeune qui vient d'avoir 19 ans...
  • Le passage d'Eller à la droite de Pleks est catastrophique pour la 3e ligne. White n'a pas la vitesse nécessaire pour bien couvrir le centre, Blunden est un piment et Leblanc n'a ni la vitesse ni la force pour contribuer immédiatement. Du temps au moulin qui sera payant plus tard dans le cas de White et Leblanc. Je leur adjoindrais Bourque et j'enverrais Palushaj avec Pleks et Eller, mais à quoi bon ergoter contre Randy rendu là...
  • J'aime bien Palushaj. J'espère, une fois la saison terminée, ne plus jamais revoir Nokelainen et Staubitz.
  • Ils ont tenu Giroux loin des chances de marquer, mais aux TVF, c'est assez clair: Subban et Gorges ont passé le match aux côtés de Budaj.
  • Markov a été relativement épargné au temps de glace (deuxième match en deux soir pour la première fois depuis une éternité). Il se place et on ne l'a pas encore vu s'effondrer en douleur, c'est donc bon signe. Le jeu de puissance est complètement enlisé, mais ça reste un plaisir de le voir y évoluer. Il est vraiment, vraiment supérieur à Kaberle, qui n'est certainement pas un pied de céleri en la matière. Ses réceptions de passe et ses faufilades le distinguent particulièrement. Emelin me semble un peu moins affirmé par les temps qui courent, mais il continue à cogner pour séparer l'adversaire de la rondelle. Ça veut dire qu'il suit le jeu. Reste à voir si quelque part l'an prochain on le verra monter une autre marche. Au-delà du plaisir d'avoir enfin un gros cogneur en défensive, faut présentement admettre que le gars est un #4-5 plus qu'un #3-4.
  • Randy s'est mis à jouer avec les assignations de son fond d'alignement depuis quelques matchs. White a pris beaucoup de mises en zone défensive contre les fonds d'alignement au cours des précédents matchs. Ce coup-ci, ce sont Campoli et Saint-Denis qui ont pris des charges défensives d'appoint. En ce sens, de garder la tête hors de l'eau aux chances est un résultat fort intéressant. Je ne suis juste pas un fan de Campoli, mais l'ami Saint-Denis aura été une des agréables surprises de la saison. Je ne sais pas trop quel est son statut contractuel pour l'an prochain, mais il constitue une excellente option pour le poste de 7e défenseur. Il tient son coin en zone défensive sans s'engager inutilement et surtout, il est capable de jouer dans les trois situations et des deux côtés. Ces gars-là ont une réelle valeur.