mercredi 2 octobre 2013

20001: Toronto 4 Montréal 3


Premièrement: bonne saison à tous!

Ça n'a pas toujours été fameux, le CH mettant notamment du temps à mettre la machine en marche en première. Mais il faut le dire, les Leafs sont arrivés avec un plan, ce qui a semblé désorienter le Canadien, qui n'est pas encore totalement synchrone dans son jeu d'ensemble, ce qui ne les a pas empêchés de connaître une première période du tonnerre aux chances de marquer.
Mais revenons au plan des Leafs: ils ont continuellement travaillé à faire leurs entrées de zone sur des passes latérales à même la ligne bleue, privilégiant au cours des deux premières périodes l'entrée de zone en possession de rondelle, une rupture tactique par rapport aux Leafs de l'an dernier.

Ces entrées en latérale m'ont semblé contribuer à décatir la couverture défensive du CH. Le Canadien a en effet eu de belles séquences en appliquant sa stratégie défensive de prédilections, soit 4 joueurs courant la rondelle et un joueur en retrait, mais (c'est une tendance qui me semble revenir depuis le début du camp d'entrainement) on voit souvent le 4-1 s'alanguir en 3-1-1. Les Leafs ont su profiter de ces flottements pour s'intercaler dans l'enclave. Il sera intéressant de voir si le personnel d'entraîneur tente de revenir à une approche plus conservatrice que le 4-1, ou si ce sont simplement les joueurs qui n'ont pas encore pris le tempo.

Un flottement similaire m'a semblé être récurrent sur les poussées en zone offensive. L'an dernier, le CH prônait une approche ultra agressive en zone offensive, basée sur un échec avant à deux joueurs, appuyés du troisième attaquant dans l'enclave ou appuyés d'un défenseur le long des murs (le 3e attaquant remontant alors pour relayer le défenseur compromis). Les appuis offensifs des défenseurs étaient souvent absents, laissant les 3 attaquants en fond de zone à tenter de continuels renvois vers la ligne bleue pour se décoincer. Je doute qu'on soit ici en présence d'un changement tactique (du moins j'espère que non!), on parle probablement de rouille accumulée.


  • Sans le dernier changement pour assurer ses arrières, Carlyle a gavé son premier trio de mises en zone défensive. Ça a fait les beaux jours du trio de Plekanec, collés à Kessel pour les deux premières périodes. Quelques jeux cassés ont donné de belles chances à Kessel et Kadri, mais globalement ils les ont tenus tranquilles
  • La perte potentielle de Pacioretty (fausse alerte, comme toujours, le 67 étant semble-t-il capable de guérir de tout et son contraire en 15 minutes) était enrageante pour une chose: peut-être est-ce parce qu'Eller était au banc, mais sur le premier désavantage numérique, Therrien a envoyé Desharnais et Pacioretty en deuxième vague. Les deux sbires ont immédiatement mis la pression sur la ligne bleue des Leafs au point de provoquer un bref moment de panique chez Franson. Les déboires du désavantage l'an dernier forcent Therrien à expérimenter. Espérons qu'on revienne à Pacioretty dans ces situations dans les prochaines semaines. À forces égales, le trio m'a semblé inégal, bien qu'ils n'aient concédé que deux chances à l'adversaire contre 3 posées sur Reimer à forces égales. Therrien semblait jouer les confrontations de personnel hier soir, plutôt que son habituel jeu d'assignations territoriales. C'est un choix tactique qui lui revient, mais dans ce contexte, la faiblesse défensive de Desharnais et Brière ressort cruellement. On verra à l'usage.
  • Le trio d'Eller a, entre autres belles sorties, procédé à quelques belles séquences de Carroussel ("cycling" en bon franglais), une tactique que les jumeaux Sedin ont élevée au rang d'art. Lorsqu'il réussit, le carrousel attire deux joueurs dans le coin et les immobilise, permettant aux 3 joueurs en mouvement avec la rondelle de foncer dans l'enclave. Eller était en feu et j'ai été surpris de voir l'agressivité avec laquelle Galchenyuk a foncé au filet tout au long de la soirée. Gallagher devait être content d'avoir de la compagnie.
  • Regardant Parros effondré en 3e, je me suis rappelé le titre d'une biographie de Billy the Kid (que je n'ai jamais lue): "A short and violent life". On lui souhaite que cette commotion-là ne soit pas celle de trop. Prust semble magané, ce qui ne l'a pas empêché d'être passablement efficace. Moen était quant à lui en verve comme je l'ai rarement vu. Lui et Parros ont eu, avec Eller, une présence fantastique contre le trio de Kessel en fin de première, Eller y collant deux chances, Moen et Parros une chacun (Parros en a eu deux en première!!!).
  • Les mises en échec explosives de Subban à sa ligne bleue ont fait le tour de la ligue et l'adversaire freine désormais avant de ramasser le coup. Parce qu'ils couvraient Kessel, PK et Gorges ont eu beaucoup de départs offensifs, ce qui leur a d'autant plus facilité la tâche. Si spectaculaire soit-il à l'attaque, Subban me semble meilleur que jamais en défensive; faudra un jour que je revienne sur ce choix jamais démenti du présent groupe d'entraîneurs de ne pas le faire jouer (ou si peu) en désavantage numérique.
  • Pour spectaculaire qu'elle soit, la mise en échec patentée de Subban à la ligne bleue semble en continuité tactique avec le reste de la défensive. On a vu à plusieurs reprises un défenseur foncer à la ligne bleue pour séparer de force un attaquant de la rondelle, le pari étant alors que le deuxième défenseur arrive par-derrière ramasser la rondelle esseulée. Ça a marché à quelques reprises, mais Diaz n'a pas eu le temps de couvrir Markov sur une montée de Kessel. Le 81 a contourné Markov comme une borne-fontaine (ce qui a enlevé de la marge à Diaz) pour ensuite foncer en ligne droite sur Price, manquant la gauche du filet de peu. Oy.
  • Tinordi et Bouillon étaient protégés par Therrien au cours de la série du printemps dernier contre les Sénateurs et on peut s'attendre à ce que ça continue. À forces égales, c'est lorsque ces deux joueurs étaient sur la glace que les choses se compliquaient. Je doute que Therrien agisse immédiatement (la saison est encore jeune), mais faudra voir si on laisse les choses en l'état en attendant Emelin.









5 commentaires:

Mathieu a dit…

Le Canadien semblait quelque peu rouille en debut de premiere, mais apres 10 minutes il a largement domine en possession de rondelle, et pas juste quand il etait en retard.

Je pense que si le CH peut eviter d'aller au cachot le double de son adversaires (toutes les equipes n'auront pas le sublime "talent" des Leafs pour attirer les penalites), on devrait bien s'amuser cette saison.

J'ai ete bien content de voir le PK plus aggressif, ce qui a mene a d'interessantes chances de marquer a 4 contre 5 -- ce qui n'etait pas le fort de l'an dernier.

Tinordi va bien finir par s'ameliorer, mais je me demande si ce ne serait pas mieux de le remettre du bon cote. Je vois mal le retour de Murray ameliorer la situation. Alors quoi? Dieu qu'un droitier comme Tom Gilbert aurait pu etre utile.

Beaucoup trop de bagarres niaiseuses, et je ne parle meme pas de l'incident Parros.

Interessant de voir Markov faire 5-2 aux chances malgre des apparences difficiles a l'oeil et un jeu de possession un peu penible. Le 79 n'est pas totalement fini, faut croire.

Olivier a dit…

C'était quand même un peu inégal, je trouve que les Leafs ont tenu bon avec leur plan alors que le CH avait un peu de misère à garder le focus. Mais si les lignes de Pleks et Eller sont capables de donner du jus plus souvent qu'autrement, ça donne beaucoup de marge à Therrien. On va voir quand il va se mettre à distribuer les mises au jeu (il a commencé la saison dernière en jouant les matchups avant de virer vers la distribution des mises, ne l'oublions pas).

Markov vit et meurt par la prise de risques et c'est ce qui le garde en vie. J'aime bien Diaz, mais je dois dire que je m'interroge un peu. C'est le duo qui m'intéresse le plus (ben, à part le fait que Subban est extraordinaire à regarder aller).

Vanhouse a dit…

Très heureux de voir le CH reprendre là ou ils ont laissé. Dès la machine en marche j'ai eu l'impression qu'ils dominaient le jeu.

La défensive est dysfonctionnelle, les pions sont corrects mais difficilement configurables. J'imagine que l'on gardait en tête Emelin du côté droit, mais un droitier naturel n'aurait pas fait de tord.

Sinon, j'ai eu l'impression que Parros était rapide, presque efficace avec la rondelle, on sens un sens du jeu élevé pour ce genre de joueur.


Beaucoup d'entrée en possession de rondelle pour les 2 côtés.
Bien hâte de voir la suite des choses.

Olivier a dit…

J'ai encore dans l'idée que Gorges est probablement la meilleure option de gaucher-qui-joue-à-droite à portée de main.

Ceci dit, j'attends encore un peu de voir comment Diaz et Markov vont s'arranger. Ce sont deux joueurs intelligents qui savent contrôler la rondelle. Il est fort possible qu'ils nous réservent de belles surprises.

Vanhouse a dit…

J'y crois à Markov-Diaz, ils peuvent faire de très bonnes choses, leur contrôle de rondelle peut faire toute la différence.
Ça ne me surprendrait pas que Emelin ne retrouve pas son poste (et son pote) si il prend trop de temps à revenir.

Tinordi - Emelin comme 3e paire?
encore un problème de gauchers.

J'aurais également aimé que l'on tente d'envoyé Gorges à droite.

Peut-être:
Emelin - Subban
Markov - Diaz
Tinordi - Gorges