dimanche 13 octobre 2013

20073: Montréal 4 Vancouver 1

C'était franchement mal parti, Kesler et les Sedin prenant tour à tour leurs aises contre le CH. Sans Price, Dieu seul sait ce que ça aurait donné. Puis le CH s'est cadré, les Canucks ont semblé perdre leur rythme et du début de la deuxième à la fin du match, le Canadien a pris le contrôle. Bel équilibre des contributions offensives, d'ailleurs, chacun des 3 premiers trios ayant un attaquant collant 3 chances à forces égales (Gallagher, Pacioretty et DD).

Je suis surtout heureux de voir que la défensive 4-1 (c'est moi qui lui donne ce nom, remarquez) semble bel et bien être de retour. Le trio de White, Moen et Bournival, accompagné de Gorges et Diaz en faisaient encore une démonstration clinique en toute fin de 3e:



  • Ainsi donc, Galchenyuk et Gallagher, avec quelque 50 matchs derrière la cravate, sont maintenant capables de suivre Plekanec dans les minutes dures sans broncher. J'ai mon voyage. Braqué sur les Sedin à mi-temps et couverts par Bieksa et Garrison (pourquoi les Panthers l'ont-ils laissé partir celui-là?), le trio de Pleks a ramassé la facture sans broncher. Tortorella leur collait aussi Kesler en première pour ensuite envoyer Booth en deuxième et 3e. Ça n'a pas changé grand-chose. 5 transports en zone offensive pour Gallagher, 4 pour Pleks et Galchenyuk, ce dernier multipliant les jeux éclair. On commence à le voir embrayer, un peu, mais la rapidité d'exécution démontrée par Galchenyuk sur certaines actions est proprement saisissante. Quand Plekanec se fait surprendre...
  • Eller a aussi beaucoup joué contre les jumeaux et Kesler en première période et c'était franchement terrible à regarder; +3/-11 aux TVF, +2/-4 aux chances en première... J'ai bien cru que Therrien allait s'impatienter, mais c'est plutôt Tortorella qui a changé d'idée, laissant Kesler s'occuper seul d'Eller, qui s'est ressaisi à partir de la deuxième période.
  • Desharnais a hérité de Booth en première période et s'en est fort bien tiré. Faut dire que c'est lui qui a reçu la poussée aux mises en jeu, les deux premiers trios s'étant tapé l'essentiel des mises en zone défensive. Tortorella a envoyé Kesler en renfort en deuxième avant de regarder son équipe s'effondrer en 3e. Quand même, fort match de Desharnais: 3 chances à forces égales et 5 entrées de zone en possession de rondelle. Prust semble l'aider à compenser pour le style... particulier... de Bourque, qui reste efficace à sa façon. Je suppose.
  • Pincés pour 3 chances par les Sedin en première, la 4e s'est ensuite remise d'aplomb. Pas de honte à ça, seul Pleks et ses sbires ont tenu tête aux jumeaux.
  • Beaucoup de glace encore pour Subban et Markov, qui se sont fait accrocher par les jumeaux, mais ont autrement chauffé le poële en zone offensive. Kesler ne les a pas vraiment inquiétés et les deux derniers trios se faisaient ramasser lorsqu'ils s'aventuraient sur la glace contre le premier duo du Canadien. Petite frousse avec Subban en 3e, très mal tombé contre la rampe, mais de retour après la pause publicitaire. Ouf. Subban est encore erratique et brouillon. Le bonheur d'un joueur comme celui-là, obstiné à s'améliorer au point d'en être effronté, c'est qu'on sait que ça va lui passer plus tôt que tard.
  • Diaz et Gorges ont aussi pris beaucoup de glace, souvent contre les Sedin. Therrien est donc revenu à son patron d'utilisation des séries éliminatoires: Subban/Markov envoyé en zone offensive pour forcer l'adversaire à les contenir de ses meilleurs effectifs et Gorges/Diaz en couverture défensive des meilleurs éléments adverses. Discret et parfois long à sortir de la zone, mais ces deux-là sont disciplinés, acharnés et économes de leurs gestes. On arrive à la fin de la soirée et le travail est bien fait. Boni: Gorges qui colle un but sur un fly ball au champ droit. Ben coudon.
  • Therrien cherchant à soustraire sa 3e paire au Sedin, Tortorella a vraiment tenté d'envoyer Kesler contre eux, ce qui informe probablement en grande partie les variations de confrontations entre attaquants au fil des deux premières périodes.










Aucun commentaire: