mercredi 22 janvier 2014

Chronique d'une mort annoncée

Ainsi donc, Therrien s'en va-t en guerre contre les Penguins en usant des paires de défenseurs suivantes:

Markov - Subban
Gorges - Beaulieu
Murray - Bouillon

Je ne vois pas comment tout ça peut finir autrement qu'en catastrophe. J'aimerais expliquer la chose par le truchement d'un bref retour sur la constitution de la défensive du CH en la divisant en 3 éléments distincts, les duos ayant constitué les trois paires de défenseurs au cours de la saison.

La première paire
Le Canadien a utilisé deux premiers duos de défenseurs au cours de la saison, Subban / Markov et Gorges / Subban. Les deux duos ont eu des rôles sensiblement différents.

Une explication sur les tableaux qui suivent: la colonne "# de top-9" exprime la présence de joueurs parmi les 6 avants et les 3 défenseurs adverses ayant eu le plus de temps de glace à forces égales. Lorsque 3 ou plus de ces joueurs sont présents, je considère qu'il s'agit d'une situation de "minutes dures". On parle ici en tout temps de situations à forces égales. Le pourcentage en bout de ligne représente le taux d'exposition relativement au reste du club. On comprendra que 85% signifie qu'un duo a été exposé à 85% de ce que le reste du club a vu d'une situation donnée.



  • Markov et Subban n'ont pas été aussi systématiquement utilisés en minutes dures que Gorges et Subban et je considère que c'est là une des raisons pour laquelle ils ont, globalement, généré tant de chances de marquer. Therrien, s'il les utilisait souvent contre les meilleurs joueurs, les envoie aussi souvent mettre le feu aux poudres en zone offensive.
  • Subban et Gorges sont, quant à eux, plus systématiquement utilisés pour couvrir les meilleurs éléments adverses, on le voit dans ce taux de 132% d'exposition aux situations où 3 joueurs de top-9 ou plus sont sur la glace. 
La deuxième paire

3 duos ont clairement occupé ce rôle depuis le début de la saison et c'est ici que se trouve la source des soucis prolongés de l'équipe. On n'a jamais trouvé de duo capable de remplir le mandat correctement après avoir séparé Gorges et Diaz.



  •  Gorges et Diaz ont beaucoup joué contre les meilleurs adversaires et eu à le faire dans des circonstances particulièrement hostiles. Ils prennent beaucoup de mises en zone défensive, mais réussissent tout de même à faire un excellent score contre les fonds d'alignements, non seulement parce qu'ils renversent l'avantage aux tirs, mais aussi parce qu'ils bloquent beaucoup de tirs. Reste qu'on comprend ici ce qui a pu rendre Therrien frileux face à ce duo: ils ont beaucoup plus de difficultés à tenir contre les top-9 adverses. Mais, encore une fois, faut prendre en compte la lourde quantité de mises en jeu prises en zone défensive dans ces situations.
  • Emelin et Gorges ont remplacé Gorges et Diaz et furent immédiatement jetés aux lions. Si les résultats ne payent pas de mine contre les fonds d'alignement, ils sont carrément catastrophiques contre les top-9 adverses. Qu'on leur ait donné presque autant de glace qu'à Gorges et Diaz, avec ce genre de responsabilités, dépasse l'entendement.
  • Emelin et Markov ont succédé à Gorges et Emelin. Leur charge de travail est considérablement allégée, conséquence des plus grandes responsabilités données à Gorges et Subban. Mais les résultats restent moyens contre les meilleurs éléments adverses et, outre les chances de marquer, très moyens contre les fonds d'alignement. Malgré des tâches plus "faciles" que Gorges et Diaz, ils font pire.
La troisième paire

Normalement, le troisième duo devrait être protégé et utiliser cette protection pour tenir l'adversaire en joue, le temps de laisser souffler les gros canons du club.


  • Les performances de Bouillon et Murray sont, globalement comme dans le détail, effroyables. Malgré une forte protection territoriale contre les fonds d'alignements adverses, ils se font rétamer. Contre les top-9, c'est l'apocalypse.
  • Bouillon et Subban ont tenu contre les fonds d'alignement et converti un avantage territorial réel en chances de marquer contre les top-9.
  • Je mets les autres paires pour donner une idée des combinaisons possibles pour le match de ce soir.
En conclusion
Le CH s'en va affronter Pittsburgh, sans l'avantage du dernier changement, avec un excellent duo de défenseurs, un duo constitué de Gorges et Beaulieu (une recrue qui n'a jamais joué à droite) et un duo, Murray et Bouillon, qui a été systématiquement effroyable. Murray ne jouant jamais à gauche, lorsque Subban sera sur le banc, c'est Bouillon, Beaulieu ou, peut-être, Gorges qui auront à couvrir le flanc droit, c'est-à-dire les ailiers gauches des Penguins, au premier chef Kunitz (alimenté par Crosby) et James Neal (alimenté par Malkin).

Rien de bon ne peut sortir de tout ça, rien. Qu'est-ce qui pousse Therrien à envoyer une défensive aussi profondément dysfonctionnelle contre une des attaques les plus redoutables du circuit, je ne le comprends pas. Les rouges s'en vont à l'abattoir.

1 commentaire:

Christian-Jacques a dit…

L'explication est probablement à Las Vegas.